Archives pour la catégorie Vie municipale

AUTOROUTE BRETELLE A8: OUI MAIS…

L’un de nos lecteurs, Monsieur A.M., nous fait parvenir une suggestion très pertinente concernant l’ouverture future de la bretelle turbiasque. La réduction attendue du flux automobile traversant La Turbie sera efficace à la condition que les automobilistes qui emprunteront cette bretelle ne soient pas lésés financièrement.  Actuellement, les automobilistes se rendant en Principauté qui empruntent l’autoroute A8 dans le sens Nice-Italie, ont le choix suivant:

*emprunter le tunnel en direction de Monaco, sortie 56, coût 2,30€, mais il est souvent fermé pour cause d’engorgement,

*emprunter la sortie  57, coût 1,20€, ce qui les contraint à traverser La Turbie, avec une attente qui peut atteindre 40mn aux heures de pointe, pour aller du péage à la sortie du village, soit moins de 2 km !

* emprunter la future bretelle, sortie Beausoleil, lorsqu’elle sera opérationnelle, coût du péage 2,30€.

L’utilisation de cette bretelle, coûtera donc autant que le passage par le tunnel de Monaco,  lorsque celui-ci est fermé, et 1,10€ de plus que s’ils étaient sortis à La Turbie…ce qui n’est guère incitatif pour un « pendulaire » se rendant quotidiennement en Principauté.

SELON NOTRE LECTEUR, UNE SOLUTION EXISTE !

Les automobilistes souhaitant utiliser cette bretelle dont l’ouverture est prévue pour 2020, paieront certes, 2,30€ au péage de La Turbie, mais une borne installée à la sortie de la bretelle pourrait permettre une déduction automatique de 1,10€ à chaque passage. Le coût final pour les usagers de la bretelle serait donc le même que s’ils étaient sortis au péage de La Turbie: 1,20€. Triple intérêt: pour les usagers, évitement des embouteillages quotidiens; pour le village un allégement du flux automobile et pour VINCI une fidélisation et un meilleur suivi de sa clientèle.

Techniquement l’installation d’un tel dispositif ne devrait pas poser de problème puisque le même système  existe déjà à la sortie des Adrets, en direction de Fréjus. Seule contrainte: obligation de souscrire un abonnement pour un badge de télépéage.  En contrepartie, les abonnés, bénéficieraient d’un gain de temps et d’un confort que les systèmes actuels et futurs ne leur offriront  pas !

Nous soumettons aujourd’hui même par courrier, cette suggestion au Président de VINCI – ESCOTA aux fins d’étude de faisabilité par ses services.

 

 

PARKING DU Mt. Agel : Auto(s)satisfaction

Monsieur le Maire affirme que ce parking répond parfaitement à ses attentes. Il n’en est pas de même aux dires d’un grand nombre d’utilisateurs qui assurent  qu’ils n’y mettront plus jamais une roue en raison des problèmes divers qu’ils ont connus concernant l’accès et les rencontres frontales entre les véhicules entrant et sortant. Disons, une fois encore, le regret du Groupe LTMV de voir un tel endroit central et stratégique, réservé au parcage de 50 voitures. S’il est vrai que le stationnement est l’un des freins majeurs au développement de la vie économique et sociale du village, ces 50 voitures ne sauraient résoudre ce problème. Initialement, il s’agissait d’un parking de 120 places, ce qui était une amélioration significative. Pour diverses raisons, notamment le désengagement de la CARF, les 120 places ont été réduites à 50. Dès lors, il fallait abandonner l’idée d’un parking qui a interdit la réalisation d’un projet concernant TOUS les turbiasques. Comme une « maison du village » par exemple, avec des salles d’exposition, une vraie médiathèque, des espaces réservés aux associations. Un regrettable manque de vision.

Photo A.M.

Un lecteur facétieux, A.M., nous suggère une astuce pour améliorer le taux de remplissage du parking: interdire le stationnement dans le village! Nous transmettons à toutes fins utiles !

 

MEILLEURS VOEUX POUR 2017 !

Excellente Année 2017 à tous, au nom du Groupe LA TURBIE, MON VILLAGE !

Lors de la cérémonie annuelle des voeux à la population turbiasque, Monsieur le Maire a présenté les siens et ceux « de sa majorité », excluant ainsi les six conseillers qui n’en font pas partie…Lesquels conseillers, qui représentent la moitié des électeurs du village, étaient pourtant présents sur l’estrade, aux côtés de leur Maire. Nous nous sommes assurés auprès de lui, qu’il ne s’agissait pas d’une omission involontaire qui aurait pu être excusable, mais bien d’une exclusion délibérée. Nous ne pouvons que déplorer un tel manque de respect démocratique à un moment où, plus que jamais,  toutes les énergies, toutes les compétences, doivent être réunies pour faire face aux échéances difficiles qui nous attendent.

Soyons positifs: cela nous donne l’opportunité de vous présenter, à notre tour, nos voeux les plus chaleureux pour cette nouvelle année!

 

 

 

EDITO: « MAIS QUE VEUT LE PEUPLE? »

« Panem et circenses »… Du pain et des jeux (du cirque)

Deux mille ans plus tard, les politiques ont remplacé les empereurs romains, la télé a remplacé les arènes, les réseaux sociaux et les SMS sont venus les compléter. Ce qui permet à ceux qui détiennent le pouvoir de décider pour nous dans une indifférence quasi générale.

Puisque nous avons du pain et des jeux, que pourrions-nous souhaiter de plus?

Après tout, nous avons élu des conseillers départementaux et régionaux, des députés, des sénateurs, sans oublier, plus près de nous, quelques dizaines de milliers de maires et d’adjoints qui sont là pour faire le job…

Nous pouvons donc consacrer nos moments de loisirs à ces trois questions existentielles:

  • Qu’est-ce qu’on mange à midi ?
  • Qu’est ce qu’il y a à la télé ce soir?
  • Qu’est ce qu’on fait Dimanche?

Et pendant ce temps, le massacre des innocents continue, les émotions s’atténuent, les fleurs se fanent, les bougies s’éteignent.

Les pesticides, les engrais, les insecticides, les antibiotiques enrichissent nos assiettes. Mais les grands laboratoires pharmaceutiques seront là pour nous soigner avec de nouvelles molécules parfois improbables.

Ainsi va la vie.

Pour combien de temps encore?

DETRAS ACTE 2 Scène 1

IMG2389Pendant neuf mois, le temps d’une gestation, le bureau de vente au pied de la Mairie, est resté fermé. Neuf mois pendant lesquels les automobilistes sont « allés voir ailleurs », (s’il y avait une place pour stationner).

La phase de commercialisation a donc commencé fin Mars, avec toutefois, quelques faits nouveaux. Notamment une subvention municipale de 90.000€  non prévue, une caution demandée à la commune pour un emprunt par le bailleur social de plus de 4M€ , une perte de subventions entre 2012 et 2015 de 480.000€… Le Maire a invoqué en Conseil municipal, une perte de subventions d’Etat de 270.000€ pour DETRAS. Vérification faite, il s’agit de 376.000 € ! Soit 106.000€ de plus.

Et quelques subtilités de langage qui montrent la richesse de notre vocabulaire.

Pendant la campagne, le candidat JJ. RAFAELLE écrivait: « L’intégralité des 43 logements locatifs sociaux « seront » (sera) ATTRIBUES(E) aux Turbiasques ». Vous avez bien lu: « ATTRIBUES ».

Aujourd’hui, la Mairie, en réponse à notre question confirme, nous citons: « les logements sociaux… seront ACCESSIBLES aux Turbiasques. Nous ne pouvons pas dire que le Préfet abandonne son contingent. Ce n’est pas le cas »

Vous avez bien lu « accessibles » et non « attribués » ! Et la Mairie confirme que « le Préfet garde à sa disposition  son contingent de logements sociaux… »

LA PHOTO DU MOIS

IMG2985Si le panneau du Cours Albert 1er donne des infos qui datent de deux ans bientôt, c’est parce que les clés sont introuvables! Une lectrice nous écrit:

« Le panneau d’infos annonce la sortie du CCAS de Juin 2014, avec la signature de l’ancien maire…! Et l’affiche de la déchetterie sur le local à poubelles mentionne l’ancienne adresse du dépôt -relais. Déjà que ce n’est pas facile de trouver les coordonnées de la nouvelle déchetterie sur Internet… J’ai essayé mais sans succès! Ce coin est vraiment sinistré alors qu’il est sans doute le lieu du village qui voit passer le plus d’habitants et de visiteurs.

Ce serait sympa, Monsieur le Maire, que tout soit remis en ordre pour la très prochaine saison touristique. Cela suppose, il est vrai que vous lisiez LTMVMag. Alors que vous avez affirmé vouloir l’ignorer! Dommage pour un édile qui se voulait « le maire de TOUS les turbiasques!

 

TRES CHERS CANDELABRES

DSC0645
Photos afp

En 2011, le Conseil Municipal a voté un projet ambitieux: « la sécurisation de la route de la Tête de Chien ». Projet reporté à une date ultérieure en raison de son coût.

Toutefois, le remplacement de 22 lampadaires, qui faisait partie de ce projet, a été maintenu par la municipalité actuelle. Devis en 2011: 157.000€, actualisé à 190.000€ en 2016.

DSC0817
ancien lampadaire
DSC0818
nouveau lampadaire

Les anciens lampadaires remplissaient correctement leur service et n’offensaient pas le paysage. Le Groupe « La Turbie, mon village » s’est étonné, lors du dernier Conseil du 19 Février de l’engagement de cette dépense importante: 152 000€ à la charge de la commune, déduction faite de 38.000€ de subvention, alors qu’il y avait, sans aucun doute, d’autres priorités. Argument du Maire: « les nouvelles ampoules nous permettent une économie d’énergie de l’ordre de 45%. »

Réponse du Groupe LTMV: « En ce cas ne suffisait-il pas de changer simplement les ampoules ? »

Qu’en pensez-vous?

 

ILLUMINATIONS DE NOEL

Un lecteur nous écrit:

« Bonjour Tristesse… En faisant le trajet de l’aéroport Nice-côte-d’Azur à La Turbie en passant par Beaulieu et St Jean Cap-Ferrat, nous avons pu admirer mes amis et moi les magnifiques éclairages tant à Nice qu’à Villefranche, Beaulieu, St. Jean, Eze… Arrivés à l’entrée de LA TURBIE, mes amis se sont étonnés de l’absence TOTALE de toute illumination…Pas la moindre banderole de « Joyeux Noël » ou de « Joyeuses Fêtes »…Pas un seul sapin éclairé.  J’ai tenté d’expliquer que, rigueur budgétaire oblige bla bla bla…Ton village est si pauvre que cela ? Malgré les somptueuses constructions qu’annonce ce magnifique « Bloc-Bureau de Vente » (qui, lui, est illuminé) ? Les choses se sont heureusement éclairées grâce à quelques arbres scintillants quand nous sommes passés devant la Mairie. »

Vous aviez raison d’invoquer les rigueurs budgétaires: les illuminations coûtent cher. Entre 18.000 et 25.000€ ces dernières années. A fonds perdus. IMG2804Notre Groupe a demandé en Conseil municipal d’étudier la possibilité d’acquérir le matériel nécessaire, ce qui permettrait son amortissement sur plusieurs années. En ce cas, nous serions obligés de nous alimenter sur des prises appartenant à la commune et non plus sur le réseau ERDF. Le Maire s’est engagé à étudier cette éventualité. Plusieurs habitants du village ont toutefois pallié ce manque d’illuminations municipales pour décorer la façade de leurs maisons. Qu’ils en soient remerciés !

IMG2766

TOUT AUGMENTE MA BONNE DAME ! TOUT AUGMENTE !

Sauf la population de La Turbie ! Souvenez-vous : DETRAS était une obligation légale puisque la population du village dépassait le seuil fatidique des 3500 habitants. Mensonge ! L’INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques), vient de publier ses chiffres: En 2011, la population du village était de 3239 habitants; en 2012, elle était de 3222 habitants, soit  17 de moins et en 2013, dernier recensement diffusé, la population avait encore diminué puisqu’elle n’était plus que de 3204 habitants, soit 35 habitants de moins qu’en 2011… Il semble bien que la population soit en diminution constante et non en augmentation. Et quoi qu’il en soit, nous nous éloignons chaque année du seuil des 3500 habitants qui impose la construction de logements sociaux. Ce qui ne supprime pas la nécessité évidente de loger les Turbiasques, comme nous l’avons dit et répété.

OUI au logement des Turbiasques, NON à DETRAS !

Recensement INSEE

 source Insee

PARKING DU MONT AGEL

Nous continuons de recevoir des commentaires concernant ce parking dont plusieurs usagers nous ont déclaré qu’ils n’y remettraient plus jamais une roue, en raison des pièges dont ils ont été victimes. Et nous continuerons de déplorer qu’un emplacement aussi central ait été sacrifié pour une cinquantaine de voitures alors que la commune manque cruellement de locaux notamment associatifs, mais aussi de salles d’expositions, de conférences etc. Quel manque de discernement! Il sera également intéressant de comparer le coût total de ce parking, près de deux millions d’euros, et le montant des recettes encaissées au terme du premier exercice…

IMG2496

Deux courriers de lecteurs

« Suite aux problèmes récurrents  dont j’ai été encore témoin dimanche dernier, je pense qu’il faut réétudier le système entrée-sortie, feux, montée- descente , et modifier l’accès sortie , peut être en  coupant«  le gros plot béton peint en rouge à droite de la sortie et décaler d’une place les stationnements situés à droite de la sortie au rez de chaussée … mais je ne suis pas technicien et ne cherchons pas pourquoi ce parking est rarement complet.' »

« C’est un parking discret ! »

C’est le moins que l’on puisse dire! Nous avons déjà proposé à M. le Maire d’ombrer les lettres qui sont gravées en creux afin de les rendre lisibles. Sans résultat!