Parking du Mont-Agel: un « beau » (?) gâchis !

photos afp

La montagne a accouché d’une souris…

Le projet initial était de 120 places, ce qui aurait permis d’alléger, de manière significative, le problème récurrent du stationnement. Ce projet nécessitait toutefois une partie souterraine. Devant les coûts très élevés d’une telle entreprise, la CARF qui était partenaire, n’a pas donné son accord. Le projet a donc été revu à la baisse, pour finir comme une peau de chagrin… à 52 places.

Certes, 52 places, sont préférables à rien du tout. Cependant,  lorsque le projet initial de 120 places a été abandonné, il fallait renoncer au projet lui-même. Un tel emplacement méritait mieux que de garer 52 voitures. Par exemple, un Centre communal abritant, notamment, une vraie médiathèque, avec une salle pouvant accueillir des conférences, des spectacles audio-visuels, des expositions, ainsi que des salles réservées aux Associations. Ou encore des logements. L’intérêt de la collectivité a été sacrifié à 52 voitures, sans alléger pour autant le problème du stationnement dans le village. Du gâchis.

Cela  est d’autant plus regrettable que la médiathèque actuelle n’est pas adaptée pour recevoir des conférences avec projections, même si l’exiguïté des lieux permet une proximité avec les intervenants.

De plus, cela eut évité de sacrifier le charme authentique du four banal, au coeur du vieux village, qui aurait pu abriter un petit musée des traditions turbiasques.

Peu respectueux de son environnement…

Ce bardage de bois, qui vieillira mal, eût été plus adapté dans une station de sports d’hiver ou dans un village de Haute-Savoie. Et que dire de sa proximité immédiate avec le Trophée qui impose pourtant des règles architecturales très strictes. Réservées aux  habitants?

Coûteux…

photo afp

Près de 2 M€ d’euros, soit près de 37.000€ pour un emplacement, ce qui est supérieur à la moyenne nationale, même si dans dans notre région les coûts sont élevés en raison de la topographie. (L’article paru dans Monaco-Matin  du 19 Juin, mentionne un coût, études et réalisation, de 1.755.000€. Ce montant omet cependant l’indemnité d’éviction du Garage National, soit 230.000€ ! Le coût total est donc bien de 1.985.000€ !)

Ces remarques ne concernent en rien la réalisation technique du parking lui-même. Les installations et les matériaux sont de qualité. Une question toutefois: pourquoi avoir choisi un accès dans la partie haute de la route du Mont-Agel, alors qu’un accès dans la partie basse, plus proche de l’intersection avec la route de Menton, eut-été plus efficace? A savoir également: la rampe d’accès est à double flux, montant et descendant avec un alternat par feux…

Un parking niçois équipé

Et un  regret: l’absence de bandes murales de peinture, dans le prolongement du marquage au sol. En cas de stationnement par l’arrière du véhicule, il n’est pas possible de se guider sur les marques du sol, alors que le marquage mural, visible des rétroviseurs, permet de centrer le véhicule sur son emplacement. Ce dispositif, peu coûteux, aurait permis un plus grand confort d’utilisation. Peut-être n’est-il pas trop tard?

4 réflexions sur “ Parking du Mont-Agel: un « beau » (?) gâchis ! ”

  1. J’aimerai bien savoir si dans le coût annoncé de ce merveilleux projet sont compris:
    – l’acquisition du foncier (le terrain, et l’ancien bâtiment)
    – tous les frais d’études, de conseil, d’expertise, etc.. dont nous sommes si friands
    – le coût de dépollution du site, car n’oublions pas qu’à cet emplacement il y avait un garage automobile et des pompes à carburant. Il y a bien eu dépollution, n’est ce pas?

    Par ailleurs, signalons
    – que l’ancien garagiste louait des emplacements de stationnement. combien au juste?
    – que cette construction a provoqué le déplacement de 2 stationnements réservés à la Gendarmerie, au détriment des riverains
    – que la construction d’une villa un peu plus haut route du Mont Agel a privé les riverains de 4 ou 5 stationnements
    – que la construction en cours d’un immeuble, toujours route du Mont Agel, en a supprimé au moins une dizaine
    – que dans ce même immeuble, les parking seraient en vente à 30 000 €, bénéfice du promoteur compris……

    1. Merci pour votre commentaire et l’intérêt que vous portez à cette construction.
      Lorsque nous avons posé la question à la Mairie, il nous a été indiqué 1.755.000€ pour « les études et les travaux », montant indiqué par Monaco Matin.
      Nous avons alors demandé si cela comprenait aussi l’acquisition du Garage National… La réponse ayant été négative, il convient donc d’ajouter 230.000€, soit 1.985.000€.
      Par ailleurs, il est vrai que si l’ont fait la différence entre le nombre de places qu’offre ce parking et les places qui ont été supprimées dans les environs immédiats, il n’est plus possible de parler de « 52 places nouvelles », mais plutôt d’une simple compensation !

  2. Si l’on admet que le Garage National offrait environ 10 places de parking auxquelles il convient d’ajouter les 2 places réservées à la Gendarmerie + 5 places supprimées suite à la construction de la villa un peu plus haut route du Mont Agel , ce ne sont pas « 52 places nouvelles », qu’offre le Parking du Mont Agel, mai 35 places effectivement gagnées, ce qui met la place à un prix de revient de 56.000 €, et là tous les records sont battus…Ca laisse pensif… voire dubitatif.!

  3. Surtout quand on constate quesix places de parking ont été supprimées pour les riverains un peu plus haut sur la route du mont Agel – remplacées par des jardinières et un trottoir… et les voitures qui se garent sur le trottoir en empiétant sur la route juste après – en augmentant la dangerosité sur la route du Mont Agel tant pour les automobilistes que pour les piétons ?!?!

Laisser un commentaire