L’EVENEMENT LTMV 2017 !

SAMEDI 1er JUILLET: A ne manquer sous aucun prétexte le 3ème Rallye-Jeu pédestre de « La Turbie, mon village »!

En 2015, nous vous avons permis de découvrir les carrières romaines du village,

En 2016, le Trophée d’Auguste et la pinède du pique-nique

En 2017, c’est le Parc départemental de la Grande corniche qui nous accueillera, avec des jeux, des énigmes, portant sur la découverte des merveilles de la nature: faune flore, paysages. Et ce parc est particulièrement riche en la matière…

L’équipe en charge de la préparation du Rallye a déjà effectué les repérages nécessaires pour les accès automobile, les lieux de pique-nique, la préparation des jeux et des énigmes destinés aux adultes comme aux enfants pour cette 3ème journée de convivialité et de découvertes.

Seuls ou en famille, ne manquez pas cette journée gratuite, de plein air, dans un cadre exceptionnel qui servira de décor aux diverses animations que nous préparons à votre intention. Les places étant limitées pour des raisons d’organisation, merci de vous inscrire dès aujourd’hui à l’adresse suivante:

contact@ltmv.fr

Nous tenons à remercier les responsables du Parc Départemental qui nous ont accueillis avec générosité et plus particulièrement Antoine VASSEUR qui fut notre accompagnateur-animateur lors de notre dernier repérage.

Bien cordialement à tous en attendant de nous retrouver le 1er Juillet prochain !

L’équipe LTMV

 

 

 

LINKY-VOLET N°3: LES RISQUES POTENTIELS

TRENTE CINQ millions de compteurs dits « intelligents » vont, dans les prochains mois, remplacer nos actuels compteurs électriques. Baptisés « LINKY », ces compteurs suscitent de nombreuses polémiques concernant notre santé, mais aussi la protection de notre vie privée. Ce dossier est complexe. De très nombreuses parutions analysent les points négatifs comme les points positifs et il est difficile pour l’usager d’accéder à des informations objectives lui permettant de se faire une opinion valable. Notre projet est de vous faire part de notre étude afin de vous épargner de fastidieuses recherches. C’est pourquoi, cet important dossier nécessite  plusieurs volets. Parmi les préoccupations qui émergent de notre étude:

*un risque de santé publique en raison des rayonnements électromagnétiques émis par l’installation elle-même: compteurs, courant porteur en ligne (CPL), concentrateurs.

* un risque d’intrusion dans notre vie privée: ERDF, devenu aujourd’hui, ENEDIS, filiale à 100% d’EDF, connaîtra nos habitudes de vie et pourra utiliser ces données dans un but commercial en dépit de l’affirmation contraire.

* un risque de piratage informatique: quelles que soient les assurances données par ENEDIS, l’intrusion dans sa base de données reste possible: un jeune hacker français y est d’ailleurs parvenu.

* un risque de coupure de courant aux fins de délestage lors des pics de consommation.

* un risque d’augmentation significative de nos factures.

Nous reviendrons sur ces différents points mais d’ores et déjà, nous vous invitons à lire ou à relire les deux premiers volets de notre étude.

Premier volet: CONNAISSEZ-VOUS LINKY  publié le 29 Février 2016:

http://www.laturbiemonvillage.fr/2016/02/29/connaissez-vous-linky/

Deuxième volet : LINKY (suite) publié le 20 Avril 2016:

http://www.laturbiemonvillage.fr/2016/04/20/linky-suite/

La mise en place de ces compteurs pilotés à distance par le fournisseur entre dans un plan général de « villes connectées » qui sous l’annonce flatteuse d’améliorer notre vie quotidienne, traduit en fait une perte d’identité et d’autonomie de l’usager. LINKY sera suivi de l’installation de compteurs identiques pour l’eau et le gaz.

N’hésitez pas à nous faire de vos remarques concernant ce dossier !

 

 

 

 

TELETRAVAIL A LA TURBIE?

Plus de 70% des actifs turbiasques travaillent en Principauté, le premier bassin d’emploi du village. Comme tous les « pendulaires », ces Turbiasques doivent affronter chaque jour des difficultés certaines pour se rendre sur leur lieu de travail… et pour en revenir. Le télétravail dont on parle depuis des années et qui commence à entrer dans les moeurs  pourrait donc être une solution intéressante. C’est ainsi que Jeudi 9 Février, lors d’un débat organisé au Yacht-Club de Monaco par le « Monaco Press-Club », auquel nous assistions, le Conseiller-Ministre Stéphane VALERI, en charge de la Santé et des Affaires sociales de la Principauté, a mis l’accent sur l’avenir du télétravail, les premiers résultats enregistrés, les objectifs qu’il souhaitait pour la Principauté, dans un avenir proche. Aux questions de Joëlle DEVIRAS, de Monaco-Matin, le ministre n’hésite pas à répondre qu’il s’agit « d’un potentiel colossal » . Quelques mois seulement après la mise en application du télétravail en Principauté, une quinzaine d’entreprises  en a fait le choix et s’en déclarent satisfaites ainsi que leurs salariés. Premier résultat des plus encourageants qui permet d’espérer à terme, toujours selon le ministre, 7000 emplois en télétravail! 7000 pendulaires qui n’auraient plus à se déplacer en Principauté pour travailler! Ne nous réjouissons pas trop vite cependant car la croissance économique de la Principauté permet de supposer que ces 7000 postes n’équilibreront pas les créations d’emplois futures. Toutefois, il s’agit bien d’une avancée significative.

A laquelle il convient, hélas, d’apporter un bémol que nous nous sommes permis de faire observer au Conseiller-Ministre. Le télétravail implique que les connexions internet soient de bonne qualité entre la Principauté, parfaitement équipée, et les communes environnantes. Ce qui est loin d’être le cas dans beaucoup de communes françaises voisines. Les débits observés à La Turbie dans un grand nombre de quartiers, ne permettent pas d’accéder au télétravail. Rappelons que  le Président d’Orange,  Stéphane RICHARD,  à déclaré à Nice, le 7 Juillet dernier, que la fibre optique serait installée, dans les communes littorales,  en 2020… et raccordée en 2022 ! Soit dans cinq ans !

 

DUR, DUR, D’ETRE DEPUTE L.R.

Rassurez-vous, nulle intention d’utiliser notre site pour engager une quelconque polémique à caractère politique, ce n’est pas dans notre ligne éditoriale. Il ne s’agit-là que de compassion, d’un peu de chaleur humaine, dans ce monde de brutes: le monde politique.Expliquons-nous: il n’échappe à personne qu’un député, ou un candidat à la députation, a tout intérêt à se rallier à un « panache blanc » s’il souhaite obtenir une investiture indispensable à son élection.

Nombre d’entre eux se sont donc ralliés à Nicolas en s’empressant d’affirmer qu’Alain était trop vieux, entre autres, pour prétendre à la Présidence de la République. Patatras! Nicolas est battu au profit d’Alain. Qu’à cela ne tienne nos élus se sont empressés de rejoindre le camp du vainqueur, celui d’Alain. En clamant haut et fort qu’Alain est génial et que François est trop austère, -entre autres-, pour devenir Président. Re-patatras! François est préféré à Alain ! Sans état d’âme, chacun de se précipiter chez François, pour faire allégeance dans l’espoir d’un pardon suivi d’une prébende… Ne voilà-t’il pas que François est mal, « il est même très mal patron »! Ayons une pensée compatissante pour nos députés L.R. Que doivent-ils faire? Soutenir l’insoutenable? Préparer un plan B? Mais quel est le lapin qui sortira du chapeau? Et si Alain revenait, en dépit de son affirmation du contraire?

Décidément dur, dur d’être député LR.

ONDES GRAVITATIONNELLES:A QUOI ÇA SERT?

Dans un précédent article, nous vous avons rendu compte de la passionnante conférence donnée à la Médiathèque de La Turbie par Fabrice KEFELIAN  le 13 Janvier. Nous avions intitulé cet article: » ONDES GRAVITATIONNELLES, COMMENT CA MARCHE ? » http://www.laturbiemonvillage.fr/2017/01/13/ondes-gravitatio…omment-ca-marche/

Aujourd’hui nous avons demandé à Alessandro MORBIDELLI, Académicien des Sciences, à qui nous devons ce cycle annuel de conférences, de répondre à cette autre  question: « ONDES GRAVITATIONNELLES, A QUOI CA SERT? » Voici sa réponse:

La détection des ondes gravitationnelles ouvre des nouvelles potentialités pour l’astronomie, particulièrement pour étudier les trous noirs et leur formation. En effet, comme leur nom l’indique, les trous noirs n’émettent pas de lumière. Il n’est donc pas possible de les étudier avec les télescopes optiques ou les antennes radio. Mais l’effondrement de la matière vers le trou noir émet bien des ondes gravitationnelles, comme Einstein l’avait prédit. Et on sait aujourd’hui les détecter ! La « forme » de ces ondes nous renseigne assez précisément sur l’événement qui les a générées. Ainsi, l’onde gravitationnelle détectée le 14 Septembre 2015  serait due à la coalescence, de deux trous noirs de 35 et 30 masses solaires, respectivement.  (Coalescence: « phénomène par lequel deux  substances identiques mais distinctes, se réunissent » NDLR). La détection des ondes gravitationnelles va donc nous renseigner sur l’existence des trous noirs et sur leur croissance, due à l’avalement d’étoiles et d’autres trous noirs.

Les astronomes soupçonnent qu’au centre de chaque galaxie il y ait un trou noir super-massif, de millions de masses solaires. Ces trois noirs se seraient formés au tout début de la vie des galaxies, par une séquence d’innombrables épisodes d’accrétion d’étoiles massives. (« accrétion »: constitution ou accroissement d’un corps par agglomération de matière »NDLR). Chacun de ces événements aurait émis des ondes gravitationnelles.  Certes, les galaxies se sont formées il y a très longtemps, il y a une dizaine de milliards d’années, mais en astronomie on peut remonter le temps en regardant loin. En effet, l’évènement détecté le 14 Septembre 2015 était à 1,4 milliards d’années lumières de chez nous. Il a donc eu lieu il y a 1,4 milliards d’années. On peut donc espérer de détecter la formation des trous noirs super-massifs des centres galactiques, à une dizaine de milliards d’années lumières de distance.

En conclusion, les détecteurs des ondes gravitationnelles deviendront de véritables télescopes, avec des observations routinières qui nous renseigneront sur l’astronomie invisible. L’Agence Spatiale Européenne (ESA) envisage la construction d’un observatoire spatial des ondes gravitationnelles, dénommé LISA. Il serait constitué de trois satellites qui volent en formation, disposés en triangle équilatéral de 2,5 millions de kilomètres de taille. Le lancement est prévu en 2034 … si l’Europe existera toujours, en dépit des menaces.

Alessandro MORBIDELLI

Vous avez bien lu: « LISA, un observatoire spatial, (et non plus terrestre), dont les trois satellites seraient distants de 2,5 millions de km… »  Impressionnant ! Trois conférences sont encore à l’affiche de la Médiathèque.  A ne pas manquer !

 

 

 

EPICERIE BOOMERANG

Vous vous souvenez de Laura GIACCO, (LTMVMag N°8 de Novembre 2015), notre  jeune amie turbiasque et de Thomas qui l’a accompagnée dans un « presque » tour du monde, -18 pays en 18 mois, pour se nourrir des différences culturelles avant de revenir au pays, pour nous proposer… une manière différente de se nourrir! Tous deux ont créé en Janvier 2016, il y a tout juste un an, Boomerang, une épicerie d’un nouveau genre. Nous écrivions alors:  » Le projet est ambitieux et noble: participer à l’éveil des consciences concernant nos modes alimentaires. Redonner au produit sa vraie place: la première! Relocaliser l’économie en dynamisant l’agriculture bio de proximité. Remplacer nos habitudes linéaires: « on achète, on consomme, on jette », par une économie circulaire,  (qui est d’ailleurs celle de la nature: la feuille qui tombe à l’automne se transforme en humus préparant ainsi la terre pour la prochaine récolte)Qu’en est-il, douze mois après le lancement de ce projet nouveau et ambitieux? La réponse dans cette très courte vidéo que nous vous invitons à regarder! https://player.vimeo.com/video/201439755

A très bientôt !

Oeuf coque ou omelette (suite)

Frémissement de plumes chez les marques distributeurs, dont l’un des plus importants: le groupe « Les Mousquetaires », (Intermarché et Netto), annonce qu’à partir de  2020,  les oeufs vendus à sa marque ne proviendront plus d’élevages en batterie.  La même mesure sera appliquée à l’ensemble des oeufs proposés dans ses linéaires… à partir de 2025,  afin de « répondre à une demande croissante des consommateurs de plus en plus attentifs aux conditions d’élevage et au bien-être animal »… Certes, il reste encore 8 ans, avant que ces mesures deviennent effectives chez ces distributeurs. Certes, toutes les enseignes n’ont pas encore annoncé de telles mesures, mais il est fortement probable qu’elles ne manqueront pas de s’y rallier dans les prochaines semaines.

Intermarché qui était cité dans cet article,  n’est pas le seul distributeur à tenir compte des alertes émises par diverses associations et par la volonté des consommateurs: Aldi, Monoprix, Attac, avaient déjà anticipé cette mesure, ainsi que les hôtels NOVOTEL dont les petits déjeuners ne proposent plus que des oeufs de poules élevées en plein air. Même décision chez AMORA.

L’individualisme des acheteurs est l’une des principales forces des distributeurs: il suffirait que les consommateurs  s’unissent en actions concertées pour modifier, en quelques semaines, les mauvaises pratiques de la grande distribution… Qui a encore de beaux jours devant elle !

Si les citoyens expriment leurs votes avec les mains en déposant un bulletin dans une urne, il ne faut jamais oublier que les consommateurs votent avec leurs pieds… en choisissant leurs points de vente.

 

 

 

 

OEUF COQUE ou OMELETTE ?

Vous avez peut-être lu dans la Presse cet avis particulièrement alarmant? Peut-être même, avez-vous vu à la télévision, des reportages réalisés en caméra cachée, confirmant cet article?

Quelle n’a pas été notre surprise de constater quelques semaines après ces publications… que les oeufs à la marque « Matînes » étaient toujours présents dans les linéaires de Carrefour ! Nous avons aussitôt adressé un courrier au siège de l’enseigne pour marquer notre étonnement. Réponse de Carrefour: « Nous nous approvisionnons désormais auprès des autres unités de production de Mâtines, mais nous avons cessé toute commande auprès de l’unité incriminée… »

A vous, de décider si cette réponse qui se veut rassurante, vous satisfait. Il ne nous appartient pas d’appeler à un éventuel boycott de cette marque. D’autant plus que dans chaque dossier de ce type, la menace d’une fermeture qui entraînerait de facto des licenciements est brandie ou sous-entendue…

Notre rôle se borne à vous informer et à vous inviter à relire le bandeau en tête de cet article. Il vous appartiendra ensuite de décider si vous continuerez à acheter des oeufs de la marque Matîne. En ce qui nous concerne, le choix est fait !

ONDES GRAVITATIONNELLES: COMMENT CA MARCHE ?

C’est désormais une tradition bien ancrée que celle d’offrir aux  fidèles auditeurs de la Médiathèque, une série annuelle de quatre conférences dédiées aux Sciences de l’Univers. Alessandro MORBIDELLI, turbiasque, Académicien des Sciences, à qui nous devons cette initiative, choisit les intervenants à la fois pour leurs compétences dans des domaines ardus mais aussi pour leurs qualités pédagogiques qui permettent à un public non-averti de partager leurs connaissances. Ce fut encore le cas, le 6 Janvier, avec Fabien KEFELIAN, chercheur du Laboratoire ARTEMIS de l’Observatoire de la Côte d’Azur qui a su passionner son auditoire avec un sujet a priori difficile d’accès: LES ONDES GRAVITATIONNELLES. Albert EINSTEIN en avait annoncé l’existence… il y a cent ans, mais il n’avait jamais pu en démontrer la réalité, ce qui l’avait amené, parfois, à en douter. Ce n’est qu’en 2015, le 14 Septembre, qu’un groupe de scientifiques américains a pu les mesurer grâce à LIGO, deux interféromètres géants situés, l’un en Louisiane, l’autre dans l’état de Washington, distants de 3000 km. Entrons maintenant dans le vif du sujet et soyons attentifs car les chiffres donnent le vertige! Deux trous noirs, de 29 et 36 masses solaires, qui gravitaient l’un autour de l’autre depuis plusieurs millions d’années, ont décidé de fusionner après ces très longues fiançailles. Cela aurait du donner une masse totale de 65 masses solaires. Sauf que, il n’y en avait que 62! Ce sont ces trois masses solaires « manquantes » qui ont généré le faisceau d’ondes gravitationnelles qui est parvenu jusqu’à nous… au bout de 1,3 milliard d’années-lumière! Double découverte en fait puisque ces ondes ont également permis de prouver l’existence  des trous noirs, souvent contestée par les scientifiques… et par Einstein lui-même ! Pour mieux évaluer ce que représentent ces 1,3 milliard d’années-lumière, il suffit de rappeler que la lumière solaire que nous recevons chaque jour,  ne met que 8 minutes pour parcourir la distance Soleil-Terre!

Interféromètre européen VIRGOC’est  cet instrument de mesure qui a permis de vérifier l’existence des ondes gravitationnelles.Quelques infos concernant l’interféromètre VIRGO situé près de Pise, en Italie. Imaginez deux bras tubulaires,de 1,20m. de diamètre et de trois kilomètres chacun, disposés perpendiculairement. Un signal laser infrarouge est envoyé, sous ultra vide, simultanément dans chacun de ces bras au bout desquels un miroir le renvoie vers son émetteur. Constat des chercheurs: l’un de ces faisceaux a été étiré, l’autre compressé… Constat qui s’est renouvelé à diverses reprises ce qui en a permis la validation. Et qui a apporté la preuve de l’existence des ondes gravitationnelles car si elles étirent l’espace-temps dans une direction, elles le compriment dans la direction opposée!

En clair, un faisceau laser avait soudainement parcouru une distance plus grande que l’autre alors que la distance émetteur laser-miroir était jusqu’à ce moment-là, rigoureusement la même dans les deux bras de l’interféromètre ! Encore un peu d’attention, après l’infiniment grand, passons à l’infiniment petit, car la différence de distance parcourue par les deux faisceaux… est CENT MILLIONS DE FOIS PLUS PETITE QU’UN ATOME ! A noter, si les américains ont été les premiers à détecter ces ondes gravitationnelles, c’est… parce que l’interféromètre européen VIRGO n’était pas encore opérationnel. Il ne l’est d’ailleurs pas davantage aujourd’hui mais  les chercheurs européens ont fortement contribué à l’expérience américaine, si bien que l’on parle aujourd’hui du programme commun LIGO-VIRGO, bel exemple de collaboration internationale. Et si vous n’avez pas encore le vertige, voilà qui va vous le donner: une année-lumière équivaut à une distance de 9.500 milliards de kilomètres. Or, les ondes gravitationnelles qui ont été enregistrées par LIGO-VIRGO ont parcouru une distance de 1,3 milliards d’années-lumière. Il vous suffit de faire la multiplication! Quant à la mesure des ondes elles-même, cent millions de fois plus petites qu’un atome, il suffit de rappeler que la dimension moyenne d’un atome est de 0,0000000001mètre. (10 puissance moins 10 !).

Trois nouvelles conférences sont au programme 2017: ne les manquez pas !

 

 

PARKING DU Mt. Agel : Auto(s)satisfaction

Monsieur le Maire affirme que ce parking répond parfaitement à ses attentes. Il n’en est pas de même aux dires d’un grand nombre d’utilisateurs qui assurent  qu’ils n’y mettront plus jamais une roue en raison des problèmes divers qu’ils ont connus concernant l’accès et les rencontres frontales entre les véhicules entrant et sortant. Disons, une fois encore, le regret du Groupe LTMV de voir un tel endroit central et stratégique, réservé au parcage de 50 voitures. S’il est vrai que le stationnement est l’un des freins majeurs au développement de la vie économique et sociale du village, ces 50 voitures ne sauraient résoudre ce problème. Initialement, il s’agissait d’un parking de 120 places, ce qui était une amélioration significative. Pour diverses raisons, notamment le désengagement de la CARF, les 120 places ont été réduites à 50. Dès lors, il fallait abandonner l’idée d’un parking qui a interdit la réalisation d’un projet concernant TOUS les turbiasques. Comme une « maison du village » par exemple, avec des salles d’exposition, une vraie médiathèque, des espaces réservés aux associations. Un regrettable manque de vision.

Photo A.M.

Un lecteur facétieux, A.M., nous suggère une astuce pour améliorer le taux de remplissage du parking: interdire le stationnement dans le village! Nous transmettons à toutes fins utiles !