PORTRAIT DU MOIS: PEDRO MACHADO

C’est à croire que les extra-terrestres ont choisi La Turbie comme base tellement nous comptons de personnages à la carrière étonnante dans ce petit village de 3200 habitants! Ce mois-ci, c’est un Turbiasque que vous connaissez certainement dont nous allons vous faire découvrir l’étonnant parcours de vie!

DSC0679Pedro MACHADO est né au Portugal en 1968, au milieu d’une fratrie de 11 enfants. Il arrive en France, à Clermont-Ferrand, à l’âge de 9 mois pour suivre son père engagé chez Michelin. En 1978, la famille repart au Portugal où Pedro décroche un bac scientifique. Orphelin de père, il vient travailler l’été  en France,  pour financer ses études et aider sa famille. C’est ainsi qu’il participe au chantier du Sillet… et fait la rencontre d’Annick ! Il a 19 ans. Finies les études, fini le Portugal ! Et Pedro devient serveur à la Régence. Il le restera 13 ans ! 7 jours sur 7. Toutefois, servir des bières n’est pas sa tasse de thé. Passionné d’informatique, tous les soirs, après des journées de 13h de boulot, il se forme, seul, sur LINUX, un programme ouvert né en Finlande. Une annonce dans le journal, il se présente, il est  engagé le soir même dans une boîte de Sophia ! Les journées sont toujours de 13.00h mais devant un écran. De serveur de bières, Pedro est devenu l’opérateur d’un serveur « open source », comme disent les pros. France-Télécom entre au capital de son entreprise, à hauteur de 75%. Pedro participe au lancement du premier moteur de recherche francophone, le portail VOILA (qui sera le sponsor de l’émission télé LOFT STORY). France-Télécom achète la totalité des actions et Pedro intègre FT qui devient WANADOO. C’est la « positive generation » ce qui convient à merveille à l’ami Pedro! Dès lors, il gravit les échelons à la vitesse d’un cheval au galop. En 2004, il est nommé ingénieur et cadre, lui l’autodidacte! WANADOO vire à l’ORANGE et Pedro est nommé responsable des datas centers, ces énormes hangars qui abritent des centaines d’ordinateurs en charge de gérer les données de milliers d’utilisateurs. Et là: EUREKA ! Pedro a une idée géniale! Plutôt que de climatiser ces hangars surchauffés par les ordinateurs, il a l’idée de récupérer ces thermies inutiles… pour chauffer des bureaux. Opération « gagnant-gagnant »! PlanClimatpedroC’est le projet « free cooling » qui va connaître un succès international et valoir à Pedro de recevoir, en 2011 l’Award qui lui sera remis par le Président d’ORANGE. photo1Et nous étions à ses côtés quand, en 2013 et 2014, il a reçu le Prix du Conseil Général dédié aux économies d’énergie et au développement durable. Pedro, nommé cadre supérieur, devient le manager d’une équipe d’une cinquantaine de collaborateurs en charge des infrastructures d’ORANGE. Data centerPour mesurer l’impact économique et environnemental du free cooling, il faut savoir qu’un data-center comme celui de Sophia par exemple, consomme 2 Mégawatts pour refroidir les dizaines de milliers de serveurs, les baies de stockage, les commutateurs réseaux etc. La récupération de ces 2 Mégawatts de thermies est donc particulièrement importante. La Régence est bien loin: PMACHADOPedro passe sa vie dans les avions, participe à des séminaires, des conférences un peu partout en Europe, et travaille sur de nouveaux projets qui annoncent une révolution de nos habitudes de travail et de vie : la mise en réseaux des connaissances et des savoir-faire! Mais ceci est une autre aventure que nous vous raconterons dans un prochain numéro

4 réflexions sur “ PORTRAIT DU MOIS: PEDRO MACHADO ”

Laisser un commentaire