LE CIEL N’EST PLUS CE QU’IL ETAIT, MA BONNE DAME !

Alessandro MOBIDELLI, résident turbiasque, est l’un des astronomes de l’Observatoire de Nice Côte d’Azur. Nous vous l’avions présenté dans le numéro de LTMVMag. du mois de Décembre 2015. Récemment élu au sein de la prestigieuse Académie des Sciences, en qualité de membre associé! Total respect, Monsieur l’Académicien et merci pour votre précieuse collaboration ci-après!

DSC0639Deux nouvelles astronomiques ont eu un large écho dans la presse ces dernières semaines et il se trouve que la recherche azuréenne y est impliquée. La première  est celle de la « découverte » de la neuvième planète du Système Solaire. ll n’est pas vraiment correct de parler de « découverte » car la planète n’a pas encore été vue. Deux astronomes du California Institute of Technology, dont l’un est un ancien stagiaire de l’Observatoire de la Côte d’Azur, ont déduit son existence du fait que les plus lointains parmi les objets connus du Système Solaire partagent tous à peu près la même orbite. Obs NiceLa planète aurait elle-même une orbite très allongée, qui l’amène 1.000 fois plus loin que la Terre du Soleil tous les 20.000 ans. Cependant, les astronomes américains n’ont pas pu déterminer où cette planète se trouverait actuellement sur son orbite.

Ici rentre en jeu Agnès Fienga, du laboratoire Géoazur, que  certain Turbiasques connaissent car elle était venue nous parler il y a deux ans des cycles climatiques liés aux oscillations de l’orbite de la Terre. Elle a analysé les mouvements de Saturne ces 12 dernières années, que l’on connait avec grande précision grâce à la sonde Cassini qui  tourne autour de cette planète depuis 2004.  Le mouvement de Saturne est assez précisément décrit par les calculs mathématiques qui prennent en compte les effets d’attraction des autres planètes connues du Système Solaire. Mais Agnès a montré que la précision des calculs augmenterait d’avantage si la nouvelle planète était actuellement à mi-chemin dans son mouvement d’éloignement du Soleil. Grâce à cette information, trouver cette planète pourrait être un peu plus facile qu’initialement prévu.

Quant à la deuxième nouvelle annoncée en préambule de cet article, il s’agit de la preuve de l’existence des ondes gravitationnelles annoncées par EINSTEIN, il y a 70 ans, jamais démontrée jusqu’ici et dont Alessandro vous parlera dans le prochain numéro de LTMVMag. Une découverte qui constitue une avancée scientifique majeure.

2 réflexions sur “ LE CIEL N’EST PLUS CE QU’IL ETAIT, MA BONNE DAME ! ”

  1. La sonde Cassini ainsi nommée en hommage à l’astronome Giovanni Domenico Cassini.
    Mais savez- vous que cet homme naturalisé français en 1673 est né en 1625 à Perinaldo , un petit village italien à moins d’une heure de La Turbie ?
    Sa vie et ses découvertes vous sont contées sur les murs et les ruelles de ce village médiéval.
    Et pourquoi ne feriez-vous pas la randonnée « des villages ligures » que sont Dolceaqua, Apricale et Perinaldo ?

Laisser un commentaire