ADIEU L’AMI…

Bernard SPINDLER nous a quittés Vendredi 24 mars… Une masse de souvenirs envahit la mémoire de tous ceux qui l’ont connu. Dont je fais partie. Bernard assurait la rubrique « Cinéma » de l’émission « Rencontre avec tous les jeunes » que j’animais avec Liliane ROSE… (qu’il a apprivoisée à ce même micro et qu’il allait épouser quelques mois plus tard!)  Bernard arrivait dans le studio, s’enquérait du temps qui lui était attribué sur le « conducteur » de l’émission et lançait sa chronique sans le moindre texte sous les yeux. Au terme de ce temps, à la seconde près, Bernard concluait sa séquence! Ce professionnalisme a déjà été salué mais ce que l’on connaît moins, c’est l’humour dont il savait aussi faire preuve. Un soir, alors que nous étions au micro Liliane et moi après le départ de Bernard, nous l’avons vu revenir, une bouteille et des verres à la main. Et c’est un tout autre personnage qui s’est installé face à nous, à notre totale stupéfaction : un viticulteur de la France profonde qui roulait les RRRRR comme un parfait bourguignon, heureux de nous apporter du ratafia de sa production. Bernard est parti dans un incroyable délire, nous racontant sa vie à la ferme tout en remplissant nos verres… Liliane dont les fous rires étaient légendaires était écroulée. Quant à moi, je ne parvenais pas à reprendre l’émission en main tellement notre « invité surprise » était intarissable. Si bien que le technicien a du lancer un disque pour couper le micro à notre viticulteur de Béchigure-les-Croquettes qu’aucun auditeur n’a soupçonné… qu’il s’agissait du même Bernard!

Bernard SPINDLER / Liliane ROSE / André-François PELLEGRIN

Nous avions lancé une opération « Contre le Noël triste » afin de collecter des jouets destinés aux enfants des orphelinats de la région. Ce que nous n’avions pas prévu, c’était la masse incroyable de jouets qui allait parvenir au 16, Bd. Princesse Charlotte, en provenance de toute la France mais aussi de plusieurs pays étrangers. D’où un autre appel pour recruter des bénévoles afin de trier puis de distribuer ces jouets.  Bernard était présent lui aussi. (Assis en bout de table à côté de Liliane).  Une autre facette de lui, moins connue, celle d’un homme de coeur. Je pourrais encore remplir des pages concernant ce grand professionnel qui aurait pu faire une carrière nationale s’il avait consenti à quitter cette région à laquelle il était profondément attaché.  Adieu, l’ami !

 

2 réflexions sur “ ADIEU L’AMI… ”

  1. Cher André François,

    Que de souvenirs…Je me souviens avoir accompagné Bernard sur plusieurs nuits du Rallye,
    sur les Grands Prix de Monaco, avoir partagé avec lui, comme technicien réalisateur, au travers de 5 heures d’antenne,
    le décès de Georges Pompidou, avoir co-réalisé avec Gilbert Joniaux l’histoire du Rallye de Monte-Carlo diffusé
    pendant deux semaines tous les soirs sous forme de feuilleton… et tant d’autres sujets…tant d’autres événements…
    Il y a tant de choses à dire sur ce personnage pluri-disciplinaire pour qui tous les sujets semblaient évidents.
    Mais sous une apparente facilité, se cachait un homme qui abattait un travail colossal pour pouvoir transmettre
    aux auditeurs avec simplicité et clarté les clefs d’une compréhension qui souvent leur faisait défaut.
    C’était un excellent transmetteur…
    C’était un homme de radio… un vrai…
    Jean-Claude PERI

Laisser un commentaire