Archives pour la catégorie Sport

ACTU SPORTIVE DU VILLAGE

NOUVEAU PARCOURS SANTE

LA TURBIE MON VILLAGE a testé pour vous le tout nouveau parcours santé de la Pinède, accessible à tous: promeneurs, vrais marcheurs et sportifs de tous niveaux. Suivez nos  guides: Jean-Claude BARRAL pour le texte, Cathy BARRAL pour les photos. Peu de parcours santé offrent un tel décor !

Le départ du parcours se trouve dans la pinède à l’intersection des avenues de la Pinède et de la Batterie.
Premier appareil pour des sauts de haie, les matériaux sont en bois. Impeccables, parfaits pour l’environnement, plateforme en gravier brut.
De là on descend vers Beausoleil pour attraper la piste forestière à gauche, vers le fort de la Tête de Chien, Cap d’ail et le deuxième appareil. Et là commence l’émerveillement. Le parcours au milieu des pins surplombe toute la Riviera et la Principauté de Monaco, depuis le rocher jusqu’au cap de San Remo au loin. Par beau temps cette piste devient magique, unique. Les divers appareils se succèdent tout au long du parcours. Beaucoup de travail de bras, certes, et de haut du corps ! Par contre, les coureurs à pied ne pourront pas profiter de l’extraordinaire panorama sur leur gauche en contrebas, la piste est parsemée de pierres, il faut regarder où l’on met ses pieds en courant. Attention aux entorses.
Les appareils se succèdent le long de la piste et en contrebas, jusqu’au demi-tour situé à la plateforme du bassin, pour un retour vers les appareils du bas du parcours, (barres parallèles et planche à abdos).
A partir de là, pour les marcheurs, la piste devient sentier et permet de rejoindre Beausoleil et Monaco en continuant quelques centaines de mètres et Cap d’Ail plus loin avec le tour de la Tête de Chien et retour vers La Turbie.
Pour les vrais sportifs, un sentier à droite rejoint La Turbie vers les anciennes villas de France Télécom, mais là, attention à sa VMA. Travail cardio garanti, car le sentier escalade la falaise sous l’antenne avec des marches hautes, idéal pour le travail des jambes. A chacun sa cadence. A l’arrivée de ce sentier on a le souffle coupé par les fameuses marches, mais aussi par l’exceptionnel panorama. Unique.
On reprend son souffle en descendant vers le village et les installations sportives de La Turbie. Piscine, tennis, stand bouliste et on complète sa journée sportive en utilisant les appareils de la piscine à disposition, rameur, ski nordique etc.
A vos muscles, et à découvrir.

LE SPORT AU VILLAGE

Les chroniqueurs sportifs de LTMVMag, Cathy et Jean-Claude BARRAL se proposent de vous faire découvrir un sport un peu confidentiel mais utile et qui mérite d’être connu: la SELF DEFENSE.self defense 2  Le club turbiasque de cette discipline est rattaché à la section Judo de l’AST créée il y a 7 ans. Depuis 3 ans maintenant, la section Judo s’est redynamisée pour les enfants, avec cette nouvelle discipline pour adultes depuis Octobre 2015. Présidée par Bernadette ALLART et animé par un homme d’expérience : Stéphane LEMONNIER responsable technique diplômé d’Etat FFJDA, instructeur Fédéral FFKDA, licencié depuis 2005 et enseignant en Principauté de Monaco depuis 2009, le club peut prétendre à l’excellence! 13 adhérents à ce jour, 9 hommes et 4 femmes, tous obligatoirement licenciés, s’entraînent les mardis à partir de 20 h 30 à la salle bleue.

self defenseEn simplifiant les explications précises et passionnées de Stéphane LEMONNIER, il apparaît que, plus qu’une discipline sportive, la Self Défense est une synthèse de technique de combat adaptée aux agressions physiques, répondant à un besoin sécuritaire des personnes, mais pas seulement. La pratique de la self défense confère analyse et vision nouvelle sur les formes d’insécurité. Par cette étude, l’adhérent apprend à acquérir une vigilance « réflexe » permanente, à travers des gestes à adopter au quotidien. Se déplacer dans l’espace, dans le temps, éviter l’affrontement mais ne pas le fuir, bref, une vraie attitude, qui devrait inciter les turbiasques à s’intéresser à cette discipline praticable par tous, à partir de 14 ans. Inutile d’être un athlète de haut niveau pour pratiquer sereinement cette discipline. Une véritable assistance dans une époque qui change et ne rassure pas.
Conditions d’inscription: certificat médical autorisant la pratique des arts martiaux, avoir 14 ans révolus, autorisation parentale pour les mineurs. Pour tous renseignements, contacter l’ASCT JUDO ou Stéphane Lemonnier au 07.70.58.13.20.

INTERDIT D’INTERDIRE !

Une soirée réussie, joyeuse, riche de souvenirs nostalgiques… Une soirée préparée avec soin par les organisateurs et les participants dont les déguisements étaient dignes d’une reconstitution historique! (Texte et photos Cathy et J.Cl. BARRAL)boules2jpg

Cette année, l’ASCT Boules avait invité ses adhérents au traditionnel repas de fin d’année, le samedi 5 décembre au restaurant Les Santons. Le bureau de l’ASCT et son Président avaient proposé un thème pour cette soirée : Les années 70/80. boules1jpgC’est ainsi que le Clos de l’Amendola a vu arriver vers 19 h pour l’apéritif servi sur le site, une horde d’au moins 80 hippies, déjantés, chevelus, moustachus et colorés, fausses perruques, et faux joints, mais vraie overdose de chaleur et gaieté.boules6jpg

année 70/80

Au restaurant la fête est encore montée d’un cran, bruyante et conviviale jusqu’à plus tard. Que du bonheur et de l’amitié, toujours bons à prendre par les temps qui courent…

boules4jpg

boules7jpg
Les avez-vous reconnus ?

Slackline sur la Tête de Chien

Sous le Fort Masséna

A l’origine, le funambulisme était un art du cirque. L’acrobate circulait sur un câble tendu entre deux poteaux, protégé par un filet en cas de chute et assisté d’un balancier pour faciliter son équilibre. Mais ça, c’était « avant ». Aujourd’hui, les acrobates pratiquent de nouvelles disciplines, en plein air qui vont de la « shortline », à quelques dizaines de centimètres du sol, à des traversées de grande longueur surplombant des vides impressionnants. On parle alors de « highline » ou encore de « slackline », assez proches de l’alpinisme et de l’escalade dont elles utilisent souvent les points d’ancrage dans le rocher. Les sangles, ancrages, systèmes de tension, ont fortement évolué ces dernières années, ce qui autorise des performances de plus en plus spectaculaires. Les pratiquants ne sont en aucun cas de doux farfelus, inconscients du danger, mais bien des sportifs entraînés et parfaitement équipés.

Slackline Photo SF

 

28ème Course du Trophée

DSC0413Courir OUI, courir des risques NON ! Les dieux romains qui veillent sur la Course du Trophée en ont décidé ainsi, suivis par le Maire, en raison des conditions météo qui avaient placé le département en alerte orange. Au grand dam des très nombreux participants de la 28ème édition.Déception générale car une telle manifestation implique une dépense considérable d’énergie pour les organisateurs, un entraînement intensif pour les 400 participants prévus, une logistique importante sur le terrain… Mais, rien ne saurait altérer la sérénité de Victor et de Chantal ROMAN, les fondateurs de la Course, rompus aux difficultés de toute nature rencontrées… depuis 28 ans ! La Course du Trophée n’est donc pas annulée mais simplement reportée … à l’an prochain ! En espérant que les dieux seront sensibles à cette détermination !

Tennis: Bilan été 2015 par J.Cl. BARRAL

DSCN1692
Photos Cathy BARRAL

DSCN1720Le club de Tennis de La Turbie entame une nouvelle saison d’hiver, après sept semaines de stages d’été. Sous la direction du dynamique Jérémy SOILEN, 170 stagiaires ont été accueillis sur deux courts en ciment et deux courts en terre battue synthétique. Par groupe de 6, les stagiaires étaient pris en charge dès 9 h par des éducateurs sympas et motivés. Le matin, travail spécifique du tennis avec des ateliers techniques : application de rigueur. Déjeuner à midi, puis détente et piscine pour tout le monde et pour terminer, activités diverses sur un court de tennis et sur le terrain du calcetto jusqu’à 17 h. Beaucoup de travail donc pour les « profs » et les « élèves » mais toujours avec sérieux et bonne humeur. Ce nombre de 170 stagiaires aurait été plus important si les travaux de la route de Cap d’Ail n’avaient pas découragé les parents, obligés de faire un détour important pour déposer et récupérer leurs enfants. L’ activité du Club ne se limite pas, aux seuls stages d’été. Tout le reste de l’année, Jérémy SOILEN organise des cours de perfectionnement pendant les vacances scolaires, travaille pour relancer un club quelque peu en déclin ces dernières années. Le Directeur du site a ainsi réactivé une équipe « seniors- compétition » et des  jeunes, dont deux équipes : les moins de 12 ans et les moins de 14 ans se sont qualifiés pour les demi-finales des Alpes-Maritimes. Pour l’instant le club compte environ 200 adhérents, malgré la perte de deux terrains, un pour l’ASCT Boules et l’autre pour le Calcetto. Le souhait de Jérémy SOILEN est d’accueillir rapidement 50 adhérents de plus et surtout augmenter l’occupation en semaine des 4 courts. Un tarif préférentiel est en place pour faciliter cette action.
La rentrée est prévue le Mercredi 9 septembre 2015. Les sportifs intéressés peuvent d’ores et déjà s’inscrire. Souhaitons que ses vœux se réalisent et un gros merci à Jérémy pour son investissement

La course de carrioles par Jean-Claude BARRAL

D’ordinaire, nous ne couvrons pas les événements qui ont déjà été commentés par le quotidien local. Mais cette première course de carrioles organisée par le Comité des Fêtes a été un réel succès populaire qui mérite quelques nouvelles photos qui nous ont été envoyées par Cathy BARRAL avec un commentaire de Jean-Claude BARRAL, le chroniqueur sportif de LTMV Mag.

DSC9914
Concurrents et organisateurs avant le départ

Ce dimanche 5 juillet 2015, il faisait un « cagnard » à ne pas mettre un chameau dehors; pourtant, les jeunes et les moins jeunes du comité des fêtes de La Turbie, n’ont pas hésité à tomber leur beau polo jaune, et à transpirer dur, pour installer des ballots de paille qui protégeaient le circuit de cette première course de carrioles dans la descente du Fort de la Tête de Chien.

DSC9906

DSC9942
Tel un Romain sur son char ! Ave !
DSC9933
Pas de contrôle d’alcoolémie pour les carrioles !

Une fois les stands installés, les pilotes occasionnels ont été briefés par le directeur de la course Flo Plébani,. Ils ont réglé les derniers détails de leur machines et le départ lancé a été donné. Onze bolides,  sophistiqués, aérodynamiques,  tendances, après avoir été ralentis dans l’épingle des villas de France-Télécom, affrontaient la grande descente jusqu’au parking des tennis avec les terribles dos d’ânes devant les parkings des Hauts de Monte-Carlo.

Des vainqueurs bien sûr, mais surtout beaucoup de convivialité, DSC9993 DSC9946d’ambiance bon enfant, et de plaisir pour cette belle réussite du Comité des Fêtes qui espérons-le, ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Version 2Félicitations à tous et à l’année prochaine avec encore plus de bolides et autant d’amusement.

Jean-Claude BARRAL

Et nous joignons nos félicitations à cette formidable équipe de jeunes turbiasques et à leur Présidente Chantal ! Bravo à tous!

Le Clos bouliste AMENDOLA a fait peau neuve…

En 2014, le bureau de l’ A.S.C.T Boules et son président André BARRAL avaient programmé une série de petits travaux au Clos de l’ Amendola, pour améliorer l’attractivité du site.

Ces petits travaux sont maintenant terminés. Exit donc les 4 jeux de « Longue » peu utilisés et remplacés par 10 jeux de « Pétanque » qui quadruplent la capacité d’accueil.

Avec l’aide de la municipalité pour la logistique et de quelques donateurs sympathisants pour le matériel, les sociétaires ont retroussé leurs manches et ont créé ce magnifique plateau qui satisfait entièrement les pratiquants. Une belle réalisation ! Bravo à tous !

 

 

 

Terrain de boules DSCN1484
Texte J.Cl. BARRAL Photos Cathy BARRAL

Continuer la lecture de Le Clos bouliste AMENDOLA a fait peau neuve…

Les boules au village

Souvenirs… Souvenirs… (par Jean Claude BARRAL)

C’est le sport que les turbiasques ont pratiqué en premier et pendant longtemps.

Archives J.Cl. BARRAL

Entre les deux guerres, le sport « BOULES » s’appelait « Amicale Bouliste » et se jouait au pied du Trophée, près de la maison Asso.
Il y avait alors 4 jeux et une buvette et on jouait à la longue.

Le président était le journaliste Félix LAURENTI. Plus tard, avec l’aménagement de la Place Neuve, le club déménagea près de la dite place et les sociétaires construisirent 3 jeux de longue, en haut, et 2 en-dessous, sur le terrain acheté à la famille BERRO.
Pendant ces travaux les pétanquiers jouaient en-dessous du point de vue du Trophée.
La mairie construisit peu après le Bar des Sports et des jeux privés se créaient au Napoléon et au restaurant Barral.
L’Amicale devient l’UST BOULES puis  rejoint en 1965 l’AST générale.

Cette section organisât alors pendant longtemps de grandioses concours de boules sur le terrain de Football construit depuis peu.
Le Grand Prix de La Turbie ou le concours de la Saint Michel en sont des exemples.

La Turbie accueillait alors les « cadors » de la longue de la région et les parties étaient spectaculaires pendant ces journées. On commençait le matin, on continuait l’après midi, et on finissait le soir sous la tente du festin de la Saint Michel pour danser. Certaines équipes étaient d’ailleurs très connues pour être excellentes le matin, moins bonnes l’après midi après le déjeuner souvent bien arrosé et carrément nulles le soir !! Les mystères du sport…

La construction de la plate-forme du parking coupa cette belle dynamique, après quelques années d’occupation devant les écoles,photo boules 2 le club bouliste émigra à « L’Amendola ». Le progrès et l’urbanisation ont pris le pas sur le sport et les traditions. Le sport longue a pratiquement disparu, faute de participants. A l’Amendola, l’UST BOULES, s’est transformé en ASCT, les jeux de pétanques ont remplacé les jeux de longue, la pétanque retrouve des couleurs et le club retrouve aussi une sympathique animation, mais les vieilles photos dans le clos, ravivent toujours le souvenir et la nostalgie des « vedettes » d’antan : Les MATTEO, PICCINI, GIOVANETTI, MASSEGLIA, LAMBERT, AGOSTINI, Jules PLEBANI, ALLEMANO, ALBONNETTI, CORSI, Les frères COTTON, LEONELLI, LANTERI, CALZOLLARI, SEVIN, MARTINI, et les jeunes encore actifs PLEBANI frères, MAGNANI, GALOPIN, TAORMINA…

Respect aux Présidents bénévoles qui se sont succédés : LAURENTI, GASTAUD, Félix BARRAL, CAMPERI, IVALDI, Pierrot CORSI, Momo PLEBANI.

Jean-Claude BARRAL

Savez-vous d’où vient l’expression « Faire Fanny » ou « embrasser Fanny » qui s’emploie pour une équipe qui n’a pas marqué un seul point au cours d’une partie? Continuer la lecture de Les boules au village

Le foot à La Turbie

Les Souvenirs sportifs de Jean-Claude BARRAL

J.Cl. B. : Ceci n’est pas un historique :  ce sont simplement les souvenirs de nostalgiques passionnés qui ont défendu pendant quelques années les couleurs jaunes et bleues de La Turbie Football.

La toute première équipe de football est lancée dans les années 1950 par l’actif André SCHRUOFFENEGER, patron de LA REGENCE. On s’amuse entre amis turbiasques, sur le petit terrain vague situé sous les jeux de boules, puis au terrain de l’abbé dans le Mont des mules où on se faisait « les cuisses », pour aller chercher souvent le ballon dans les caillasses en contrebas du terrain et on jouait au Moneghetti les matchs officiels. en 1965 cette équipe rejoint l’A.S.T. général du président Yvan MARDON qui fut sans doute le premier kiné du village…

L’émancipation de l’A.S.T. Football va coïncider avec l’arrivée au club de Max GASTAUD. Ce Turbiasque, employé à l’Office des Téléphones à la Tête de Chien, et passionné de football, va propulser l’A.S.T. vers les sommets du foot départemental. Le club joue alors en PHA, le niveau le plus haut des Alpes Maritimes, compte des centaines de licenciés, deux équipes séniors, des équipes de jeunes dans toutes les catégories. L’ami MAX, siège au District de la côte d’azur, créé l’entente des clubs de la rive gauche du Var, il reçoit même à La Turbie, le district de la Côte d’Azur pour des assemblées générales; bref, il fait connaître et reconnaître l’A.S.T. dans tout le département.

Compétent et malin il recrute, avec son ami Richard RICBON des joueurs de proximité, tels PERRUCHINI, LEVY, TABURCHI, SOULIER, LEGAIN, Titi BLANGERO, BASSO, COCOZ, MURATORI, qui fusionnent avec les turbiasques, VALLORIO, les frères COCCO, A.PLEBANI, CONTENTI, COSTA, GISPALOU.

Archives J.Cl. BARRAL
Archives photos  J.Cl. BARRAL

Sur le terrain construit par la municipalité de Jean FAVRE, premier supporter, se déroulent alors des rencontres spectaculaires, contre les grands clubs de Roquebrune, Beausoleil, Cap d’Ail, St Jean Beaulieu et le Vieux Nice. Sur ce terrain dur, le tacle était sanctionné non pas par un carton jaune, mais par une belle « pizza » sur les fesses ou les cuisses. C’était l’âge d’or du Football Turbiasque.

Puis un jour l’Ami MAX s’est fâché et a quitté le club. D’autres ont repris le flambeau, les BERETTA, BARRAL, BERRO, LOVERDE, GUIGUE, DESMOULINS, SCURSOGLIO, mais n’ont pu empêcher le club de décliner.

Equipe de foot-1.

Foot 3

 

 

 

 

 

La section senior disparaît pour renaître quelques années après, grâce encore,  à la volonté d’un groupe de jeunes Turbiasques, et le soutien du Président Raymond BERRO. Tels MIQUET, PINOTTI, FEDE, VENTURA, LIMON, SCURSOGLIO, TAORMINA, OREZZA, ARCA, LEO, CORVI-VALETTI, DI BLASIO, VENEZZIA, MICHELIS, relancent la section senior, relayés plus tard par les juniors, DERIU, GIOVANNETI, MAGNANI, GUIGUE, BODINO, RAPHAEL, GIUDICE, ARADO, ROLIN, LOVERDE.

Mais les juniors vieillissent, le club perd son identité. l’A.S. MONACO occupe le terrain, la section disparaît, les enfants turbiasques jouent à L’A.S. MONACO, sous le maillot rouge et blanc, le maillot jaune et bleu a disparu et la section foot avec. Dommage !

Ah !! Une petite flamme vient de se rallumer, Flo Plébani et Romain Rigal ont « monté » une équipe de Foot à 7. Un signe ? un signal ? peut être un espoir, qui sait……

Jean-Claude BARRAL

Merci Jean-Claude pour ces souvenirs de footeux passionné et un peu nostalgique, qui montrent qu’il y a quelques années, La Turbie n’avait pas de terrain… mais d’excellents  joueurs, alors qu’aujourd’hui, le village dispose de terrains aménagés… mais plus d’équipe ! Et  si l’initiative de Florian signait le renouveau du foot à La Turbie ? Tous nos voeux l’accompagnent !

Equipe de foot-DSCN1456
Photo Cathy BARRAL

A l’initiative de Florian Plébani et de Romain Rigal, une équipe de Football Seniors, à été engagée dans le tournoi Seven de Monaco 2014/2015.

Formée uniquement de jeunes turbiasques, cette équipe de copains défend honorablement les couleurs jaunes et bleues de l’A.S.C.T.

Sur la photo, en haut,  de gauche à droite: Maxime BOSCAGLI, Harslan BACHOUCHE, Olivier DEBUY, Romain BARRAL,

en bas, de gauche à droite: Malek BACHOUCHE, Baptiste RAIBAUT, Romain RIGAL, Antoine VANDEBRECK.

Manquent sur la photo : Joël PLEBANI, Stéphane PARIS, Christopher ARCA (blessé), Florian PLEBANI et Kévin DESMOULIN (indisponibles)

C’est la première équipe Seniors à La Turbie depuis 8 ans…!

Bravo !