ONDES GRAVITATIONNELLES:A QUOI ÇA SERT?

Dans un précédent article, nous vous avons rendu compte de la passionnante conférence donnée à la Médiathèque de La Turbie par Fabrice KEFELIAN  le 13 Janvier. Nous avions intitulé cet article: » ONDES GRAVITATIONNELLES, COMMENT CA MARCHE ? » http://www.laturbiemonvillage.fr/2017/01/13/ondes-gravitatio…omment-ca-marche/

Aujourd’hui nous avons demandé à Alessandro MORBIDELLI, Académicien des Sciences, à qui nous devons ce cycle annuel de conférences, de répondre à cette autre  question: « ONDES GRAVITATIONNELLES, A QUOI CA SERT? » Voici sa réponse:

La détection des ondes gravitationnelles ouvre des nouvelles potentialités pour l’astronomie, particulièrement pour étudier les trous noirs et leur formation. En effet, comme leur nom l’indique, les trous noirs n’émettent pas de lumière. Il n’est donc pas possible de les étudier avec les télescopes optiques ou les antennes radio. Mais l’effondrement de la matière vers le trou noir émet bien des ondes gravitationnelles, comme Einstein l’avait prédit. Et on sait aujourd’hui les détecter ! La « forme » de ces ondes nous renseigne assez précisément sur l’événement qui les a générées. Ainsi, l’onde gravitationnelle détectée le 14 Septembre 2015  serait due à la coalescence, de deux trous noirs de 35 et 30 masses solaires, respectivement.  (Coalescence: « phénomène par lequel deux  substances identiques mais distinctes, se réunissent » NDLR). La détection des ondes gravitationnelles va donc nous renseigner sur l’existence des trous noirs et sur leur croissance, due à l’avalement d’étoiles et d’autres trous noirs.

Les astronomes soupçonnent qu’au centre de chaque galaxie il y ait un trou noir super-massif, de millions de masses solaires. Ces trois noirs se seraient formés au tout début de la vie des galaxies, par une séquence d’innombrables épisodes d’accrétion d’étoiles massives. (« accrétion »: constitution ou accroissement d’un corps par agglomération de matière »NDLR). Chacun de ces événements aurait émis des ondes gravitationnelles.  Certes, les galaxies se sont formées il y a très longtemps, il y a une dizaine de milliards d’années, mais en astronomie on peut remonter le temps en regardant loin. En effet, l’évènement détecté le 14 Septembre 2015 était à 1,4 milliards d’années lumières de chez nous. Il a donc eu lieu il y a 1,4 milliards d’années. On peut donc espérer de détecter la formation des trous noirs super-massifs des centres galactiques, à une dizaine de milliards d’années lumières de distance.

En conclusion, les détecteurs des ondes gravitationnelles deviendront de véritables télescopes, avec des observations routinières qui nous renseigneront sur l’astronomie invisible. L’Agence Spatiale Européenne (ESA) envisage la construction d’un observatoire spatial des ondes gravitationnelles, dénommé LISA. Il serait constitué de trois satellites qui volent en formation, disposés en triangle équilatéral de 2,5 millions de kilomètres de taille. Le lancement est prévu en 2034 … si l’Europe existera toujours, en dépit des menaces.

Alessandro MORBIDELLI

Vous avez bien lu: « LISA, un observatoire spatial, (et non plus terrestre), dont les trois satellites seraient distants de 2,5 millions de km… »  Impressionnant ! Trois conférences sont encore à l’affiche de la Médiathèque.  A ne pas manquer !

 

 

 

Une réflexion sur “ ONDES GRAVITATIONNELLES:A QUOI ÇA SERT? ”

Laisser un commentaire