Petit pot de miel…

C’est l’histoire d’un petit pot de miel acheté dans une grande surface voisine. Le pot est en verre transparent: c’est rassurant, c’est salubre, on voit le contenu. L’étiquette indique « miel crémeux » ce qui parle aux papilles. Il y a même le label vert AB. Et la mention « récolte artisanale ». Jusque là, tout va bien. Le producteur  est français, c’est la famille « XXX », avec un nom bien de chez nous, « apiculteur depuis 1920 ». En gros sur l’étiquette. Super: il faut soutenir les apiculteurs français. Surtout lorsqu’ils sont presque centenaires ! Et le mot « famille » fait partie du vocabulaire rassurant ! Je continue la lecture de l’étiquette: « Mis en pot dans les Pyrénées ». Ah! ça se gâte! Cela voudrait-il dire que le miel ne provient pas de ses ruches? Bingo! En tout petit « Mélange  de miels originaires et non originaires de l’Union Européenne ». Alors là, ça se gâte vraiment! Cela signifie que l’on ne connaît pas la proportion du mélange « UE/Non UE » et qu’une partie, plus ou moins importante du mélange, peut provenir de n’importe où sur la planète! Et quand on sait que la Chine exporte des milliers de tonnes d’un miel qui n’a jamais vu une abeille, même de loin, il y a quelques raisons de se poser des questions… (*)

En fait, deux acteurs fondamentaux interviennent dans la vente de ce produit: le professionnel du marketing qui a choisi le pot en verre, l’adjectif « crémeux », le mot « famille », le nom bien français de cette famille, l’ancienneté: « depuis 1920″, la précision  » récolte artisanale », la localisation « Pyrénées », région dont l’image rude d’authenticité rurale est légendaire… Bravo! Du bon, de l’excellent travail, car la fonction du marketing est de vous convaincre par un simple coup d’oeil, rapide, avec des arguments écrits en grosses lettres. Sans lecture approfondie.  Avec un code- couleurs correspondant au produit. Car chaque famille de produits possède son code-couleur destiné à  vous séduire au premier regard… Ah ! J’allais oublier le deuxième acteur fondamental dont j’ai parlé plus haut : c’est  VOUS ! VOUS, le client pressé de remplir son caddy qui n’a pas le temps de lire les étiquettes. C’est VOUS le complice du producteur-truqueur! Sans VOUS il n’existe plus !

(*) 30% des pots de miel importés en France sont trafiqués (« Que choisir » Mai 2014). La Chine est le premier exportateur mondial de miel (300.000 tonnes/an), alors que les abeilles se font de plus en plus rares en raison de la pollution! Pas de problème: la Chine fabrique du miel, avec « un assemblage artificiel de glucose et de fructose industriels, coloré avec du caramel et subtilement aromatisé » (« Vous êtes fous d’avaler ça » aux Editions FLAMMARION). Et si nous prenions le temps de lire les étiquettes? Il y va de notre santé!

2 réflexions sur “ Petit pot de miel… ”

  1. Promis, la prochaine fois que je fais les courses je n’oublie pas mes lunettes car les indications révélatrices sont souvent écrites en petit et je prends le temps de lire les étiquettes !

  2. Article lu. Un copain apiculteur ( Entrecasteaux ) m’a souvent parlé de la difficulté à produire de bons produits, la complexité des transhumances, du choix des dates, des lieux, des perpétuelles négociations avec les propriétaires des terrains, le soin des ruches en hiver, son désarroi devant l’hécatombe des butineuses, empoisonnées aux pesticides, des prédateurs importés etc … Alors merci pour cette  » piqure  » de rappel

Laisser un commentaire