Archives pour la catégorie Vie du village

SECURITE: CD/37-Chemin des VIGNASSES

0069

L’un de nos lecteurs des Serriers, usager de cet itinéraire, nous a adressé un courrier afin de nous signaler le danger que représentait le manque de visibilité pour les automobilistes, à l’intersection du chemin des Vignasses et du CD 37. 

Vignasses CD37

Dans les jours qui ont suivi, les services de la Mairie procédaient à l’élagage des végétaux, améliorant ainsi la sécurité de cette intersection. Bravo pour cette réactivité dont nous ne pouvons que nous féliciter

LTMV était aussi ORANGE LABS

Les élus du Groupe « LA TURBIE, MON VILLAGE » ont participé, aux côtés de la municipalité, à cette manifestation  dont l’objectif était le maintien de l’activité d’ORANGE LABS au Fort Masséna alors qu’un plan de délocalisation à Sophia Antipolis, des douze techniciens actuels, préfigure la fermeture du site et la vente du Fort (cédé naguère par la commune à France Télécoms pour une somme symbolique !)

Bouchon anti-bouchons

DSC_8235
Photo afp

« Bouchon anti-bouchons » ou comment « traiter le mal par le mal » Entourant Jean-Jacques RAFFAELE, Maire de La Turbie, une brochette de deux douzaines d’élus, parmi lesquels, le Président du Conseil Général, Eric CIOTTI, les Sénatrices Dominique ESTROSI-SASSONE  et Colette GIUDICELLI, le Député-Maire de Menton, Jean-Claude GUIBAL, le Président de la CARF, Patrick CESARI, les Conseillers Départementaux, Xavier BECK et Sabrina FERRAND, ainsi que de nombreux Maires des Communes environnantes, ont pris la tête d’un cortège pédestre de 200 personnes environ, qui a bloqué la circulation automobile, Lundi 1er Juin, entre le Carrefour Ste. Catherine, lieu du rassemblement et la Mairie.

DSC_8251
Photo afp

Manifestation pacifique, citoyenne, encadrée, qui s’est déroulée sans le moindre incident, mais dont la tenue ne doit pas masquer le ras-le-bol des usagers, turbiasques comme automobilistes, qui ne supportent plus les interminables bouchons pour traverser le village.

 L’un de nos lecteurs nous signalait avoir mis 25 minutes entre l’aéroport de Nice et le péage de La Turbie et QUARANTE CINQ minutes entre le péage et la Mairie…! Sur-consommation de carburant, pollution de l’air, retards au travail, sécurité des piétons menacée, autant d’arguments pour exiger la réouverture de la bretelle de l’A8, fermée depuis de nombreuses années. ESCOTA interrogée, argue d’un « rayon de giration » non conforme… Que dire en ce cas, de celui de la bretelle de MENTON ou encore de celui du VISTAERO ? Bien évidemment, cet argument masque l’essentiel: le coût d’aménagement de cette sortie. Puisque l’aspect financier est évoqué, notons au passage, que le contournement de Nice par l’autoroute, celui de Roquebrune et de Menton sont gratuits, alors que celui de La Turbie est payant et que cet élément pèse sur le choix de l’itinéraire pour de nombreux automobilistes et poids-lourds.

DSC_8286
Photo afp

Certes, l’ouverture de cette bretelle ne résoudra pas tous les problèmes du flux automobile dans le village, mais cela contribuera à le délester quelque peu. L’autoroute, entre Nice et la frontière italienne, n’offre pas les services que l’on est en droit d’en attendre, la traversée de La Turbie souffre du manque de vision des anciens décisionnaires qui auraient pu relier directement le quartier Ste Catherine à la route de Cap d’Ail en évitant la traversée du village. Et l’on ne peut que regretter l’abandon du projet de création d’un métro souterrain reliant la Cruella à Fontvieille avec un parking de délestage de 2 à 3000 places sur le site de la carrière…

DSC_8227 (1)Il ne reste plus qu’à espérer que ce premier traitement pacifique et bon enfant « du mal par le mal » sera entendu; dans le cas contraire, il faut se préparer à un sit-in au péage de l’autoroute, ce que notre Groupe « La Turbie, mon village » avait d’ailleurs inscrit à son programme!

Indéniable succès de cette première manifestation dont on peut espérer que le message qu’elle porte a été entendu. Sinon, elle ne sera que le prélude à un autre rendez-vous, probablement plus persuasif…!

Visite du village

Version 2 Connaissez-vous votre village? Quelle question ! Vous pensez que vous en connaissez toutes les ruelles! Nous le pensions aussi…C’était avant de rencontrer Anthony DROUET, le sympathique guide-conférencier du Point Info.

DSC_7935
photo afp

Le Samedi 23 Mai, une dizaine de membres de l’Association « La Turbie,  mon village » a parcouru le coeur du village, sous la conduite d’Anthony, avec des haltes explicatives, notamment devant les portes anciennes des remparts, de rares fenêtres géminées, la place St. Jean, l’Eglise St. Michel, le Trophée, le lavoir, pour se terminer au Rondeau. 50mn, au rythme d’une balade paisible ponctuée d’anecdotes, voire de découvertes. Un guide, à l’évidence passionné par son job, proche de son public, sympa, excellent communicant, amoureux de La Turbie et de son histoire. Sans doute, y a t’il deux voies pour prétendre au « statut de Turbiasque »: l’ancienneté, à la manière de l’armée ou de la fonction publique, et l’intérêt, l’amour que tout un chacun peut porter à ce village…

DSC_7966Et une énigme résolue, grâce à André FRANCO ! Les initiales ci-dessus, au fronton de la Chapelle St. Jean, signifient  » Divi Johanne Baptista Maximo     ( Divin Jean-Baptiste le plus Haut)

DSC_7973
Au lavoir municipal (photo afp)

Cette initiative du Point-Infos est indéniablement un apport positif pour le village et les touristes qui nous rendent visite. Merci Anthony pour ce très agréable moment que nous avons passé en votre compagnie et tous nos voeux pour votre parcours professionnel !

Rallye pédestre « La Turbie, mon village »

Notre Association organise la première édition du « Rallye-Jeu Pédestre de La Turbie » qui vous permettra de découvrir ou de mieux connaître notre village, l’un des plus beaux et l’un des plus préservés de la Côte! Nos équipes ont beaucoup travaillé pour le mettre au point et nous serons très heureux de vous accueillir avec vos enfants et vos amis! C’est gratuit et il y a de nombreux lots à gagner !

Rallye jeu

Ils ont eu chaud (suite)

Dans notre magazine de Mai dernier, nous avions signalé le dépôt en DSCN0139 - Version 2 – Version 3Mairie d’une pétition  pour souligner le danger que présentait pour les riverains, ce dépôt de bouteilles de gaz. Chaque signataire a reçu un courrier personnel à la signature du Maire l’informant qu’il serait procédé à l’enlèvement de ces bouteilles dans les meilleurs délais.

Dont acte. Bravo ! N’oubliez pas le nouveau numéro européen des S-P. , appelez le 112

Notre Barbara à nous

Il y avait déjà Barbara « tout court », Barbara Streisand, Barbara Hendrix… Nous avons aussi la nôtre à La Turbie! Et quelle Barbara !Concert de Noel 052 - CopieUne magnifique soprano que son fidèle fan-club, -dont nous sommes-, avait accompagnée,  à la Chapelle Ste. Dévôte de Monaco, le 9 Mai dernier pour l’applaudir dans des oeuvres reliant l’art et la foi. Une voix d’exception, une interprétation d’une grande sensibilité, le tout accompagné à l’orgue par Silvano RODI.

 

Appelez le 112 !

L’ACCIDENT ? NON CELA N’ARRIVE PAS QU’AUX AUTRES !

 Presque 20.000 morts par an à cause des accidents domestiques, 11 millions d’accidents de la vie courante chaque année en France…

C’est à partir de ce constat et à la demande de M. le Maire que le Service Départemental d’Incendie et de Secours vient de réaliser une nouvelle session d’Information Préventive aux Comportements qui Sauvent (IPCS) à laquelle nous avons été invités comme l’ensemble des élus et du personnel communal.

L’Adjudant-Chef Daniel CANDELA et l’Adjudant-Chef Fernand MASSA, un binôme efficace d’instructeurs !

Pour cela nous sommes retournés… à l’école ! Sagement assis à la place des enfants: Jean-Jacques RAFFAELE  Maire, Hélène GROUSELLE Adjointe, Liliane CLOUPET Adjointe, Josette DALUZEAU, André-François PELLEGRIN et moi-même, Conseillers municipaux du Groupe « La Turbie, mon village ». Journée d’information à ne pas confondre avec une formation en secourisme, cette information en petits groupes a été réalisée par deux Sapeurs-Pompiers professionnels, l’Adjudant-Chef Daniel CANDELA du C.I.S. de La Turbie  et l’Adjudant-Chef Fernand MASSA du C.I.S. de Menton.

Elle nous rappelle que dans l’attente des secours, les informations utiles de base et le simple bon sens nous permettent d’éviter de céder à la panique en adoptant quelques attitudes et gestes déterminants :

– De la théorie…

Il est fondamental de prendre conscience des risques et dangers qui nous entourent lorsque «  tout va bien », afin de les minimiser (si possible) et d’anticiper au maximum les situations dramatiques lorsqu’elles arrivent. La prévention passe par la connaissance des lieux dans lesquels on vit (ou l’on travaille), un bref repérage des lieux dans lesquels on se rend, la connaissance des moyens de secours à notre disposition.

Et si l’accident survient, que faire ? Connaissez-vous les numéros des secours à appeler ?

NOTEZ VITE CE NUMERO EUROPEEN : le 112 !

En cas de problème de santé, vous pouvez également composer directement le 15 (SAMU), car vous aurez en ligne un médecin urgentiste régulateur qui déclenchera le moyen d’intervention et le conseil les plus adaptés au cas présent.

– … A la pratique !

Si la matinée de cette journée d’information était consacrée à la théorie, l’après-midi, nous avons été confrontés aux exercices pratiques ! Comment sortir d’une pièce en feu et pleine de fumée ? Comment pénétrer et évacuer une victime d’une pièce en feu ?  Comment se servir d’un extincteur? Comment utiliser un défibrillateur?

A ces accidents domestiques, s’ajoutent, hélas, les risques majeurs, qu’ils soient naturels: (séismes, éruptions volcaniques, tsunamis, ouragans), technologiques (nucléaires, rupture de barrages) ou encore sociologiques, (terrorisme, attentats)

CONCLUSION DE LA JOURNEE ?

Comme vous peut-être, nous pensions savoir… Et nous nous sommes aperçus… que nous avions beaucoup à apprendre ! Cela nous a donné l’idée de proposer au responsable du C.I.S de La Turbie, de mettre nos colonnes à sa disposition afin de diffuser plus largement auprès de nos lecteurs, l’information que nous avons reçue.

Séverine FAYE

 

 

 

 

 

 

 

Que pensez-vous de la mise en place de feux alternés route de Cap d’Ail?


Route-de-Cap-dail

De nombreux messages nous sont déjà parvenus, émanant d’habitants de quartiers différents, actifs et retraités, piétons, deux roues, automobilistes. Cette première synthèse a été transmise à Monsieur le Maire afin de l’aider à prendre la meilleure décision dans l’intérêt général. Faites-nous part de votre avis que nous transmettrons également.

Synthèse du sondage relatif à la mise en place, à titre expérimental, de feux alternatifs route de Cap d’Ail – Janvier-Février 2015

 

1-. Monsieur A.M. (vieux village)- Actif. Utilisateur de deux roues. Extrait.

« Tout d’abord au niveau de l’intersection de la route de la tête de chien.
Le feu tricolore se trouve après l’intersection (lorsque l’on arrive de Cap d’Ail) alors que les traits d’arrêt de véhicules sont avant celle ci. Sans doute, et c’est une bonne chose, pour permettre aux véhicules qui descendent l’avenue de Cap d’Ail de pouvoir prendre la route de la tête de chien. L’automobiliste étant ce qu’il est, beaucoup de véhicules s’arrêtent devant le feu (soit par négligence n’ayant pas vu les trait matérialisé 15 mètres avant, soit pour ne faire passer la voiture qui vient de la route de la tête de chien) ce qui risque de bloquer la circulation. Chose qui m’est arrivée dimanche lorsque j’ai voulu tourner à gauche, une camionnette bloquait l’intersection. Il lui a fallut un petit moment pour que le conducteur comprenne et qu’il recule. heureusement il n’avait personne derrière lui mais une file impatiente s’était formée derrière moi.  Continuer la lecture de Que pensez-vous de la mise en place de feux alternés route de Cap d’Ail?