Archives pour la catégorie Actualité

VOLS DE MIGRANTS

Nous avons demandé à Yvonne DELEPINE, que nous vous avions présentée dans LTMVMag du mois d’Août dernier, ancienne Présidente départementale de la Ligue pour la Protection des Oiseaux mais toujours très active au sein de la L.P.O. en qualité de responsable départementale,  de nous commenter le récent et très impressionnant vol de « migrants » dans le ciel turbiasque.

Vous êtes certainement nombreux à avoir vus et entendus des oiseaux de grande envergure survoler notre village d’ouest en est les 20 et 23 février. Non, ce ne sont pas des oies sauvages mais des grues cendrées (grus grus). Cet oiseau, d’une longueur de 96 à 119 cm et d’une envergure de 180-222 cm, migre actuellement. Dans les Alpes Maritimes nous avons déjà observé  de beaux passages de grues cendrées, avec environ 5000 individus comptés dans une seule journée, mardi 23, au-dessus de La Turbie. Levez les yeux et tendez l’oreille, d’autres pourraient passer d’ici fin mars. Le nombre de grues choisissant de survoler les Alpes Maritimes semble être en augmentation. Malheureusement la situation est plus dramatique pour d’autres espèces.grues cendrees

Le 23 février, entre deux vols de grues, la première cigogne noire de la saison est passée discrètement dans le ciel turbiasque. Le 24 ce sont les premières hirondelles de fenêtre qui nous ont survolés et le 27 les premières hirondelles rustiques.

grues cendrees 2

Et pour ceux qui veulent en savoir plus sur les grues cendrées:

http://champagne-ardenne.lpo.fr/grue-cendree/migration-et-hivernage/la-migration-des-grues-cendrees-au-jour-le-jour

Nos hirondelles de fenêtre et rustique reviendront chercher les nids en forme de coupelles des années précédentes et les martinets noirs et pâles retrouveront les cavités sous nos toits pour y élever leurs petits, capturant un grand nombre de mouches et de moustiques pour les nourrir. Les hirondelles et les martinets jouent un rôle essentiel dans l’équilibre des écosystèmes en participant à la régulation des populations d’insectes. Ces oiseaux protégés connaissent un déclin alarmant en France. La destruction de leurs nids est, avec les pesticides et la profonde altération de leurs habitats, l’une des causes principales de leur déclin. Ainsi, entre 1989 et 2007, les effectifs d’hirondelles rustiques et de fenêtre ont chuté, chacun, de près de 39%. La migration prénuptiale a bien commencé et se poursuivra dans les semaines à venir, avec en mars le passage de nombreux circaètes jean-le-blanc, dont beaucoup s’arrêteront pour nicher dans notre département. GuepierBien d’autres espèces survoleront notre village, et en mai nous pourrons observer le passage des bondrées apivores, souvent en groupe, et les très colorés Guêpiers d’Europe. Tous ces oiseaux vont repasser au-dessus du village, cette fois d’est en ouest, à l’automne. En septembre et octobre les ornithologues de la LPO seront présents à l’observatoire ornithologique du Fort de la Revère et pourront répondre à vos questions sur le merveilleux phénomène de la migration.

http://paca.lpo.fr/sorties-nature/agenda

Si vous avez des questions à poser à Yvonne DELEPINE ou des commentaires à faire, des photos à publier, n’hésitez pas: nos colonnes vous sont ouvertes !

Yvonne Delépine
Coordinatrice du Groupe Local Littoral Niçois et Mentonnais
Ligue pour la Protection des Oiseaux LPO PACA
Tél : 04 92 10 86 80
Mail : ydelepine@free.fr
Siège social : LPO PACA – Villa Saint Jules – 6 Av. Jean Jaurès – 83400 HYERES LES PALMIERS – tel : 04 94 12 79 52
Site : http://paca.lpo.fr   –  Base de données collaborative en ligne : http://www.faune-paca.org

LE CIEL N’EST PLUS CE QU’IL ETAIT, MA BONNE DAME !

Alessandro MOBIDELLI, résident turbiasque, est l’un des astronomes de l’Observatoire de Nice Côte d’Azur. Nous vous l’avions présenté dans le numéro de LTMVMag. du mois de Décembre 2015. Récemment élu au sein de la prestigieuse Académie des Sciences, en qualité de membre associé! Total respect, Monsieur l’Académicien et merci pour votre précieuse collaboration ci-après!

DSC0639Deux nouvelles astronomiques ont eu un large écho dans la presse ces dernières semaines et il se trouve que la recherche azuréenne y est impliquée. La première  est celle de la « découverte » de la neuvième planète du Système Solaire. ll n’est pas vraiment correct de parler de « découverte » car la planète n’a pas encore été vue. Deux astronomes du California Institute of Technology, dont l’un est un ancien stagiaire de l’Observatoire de la Côte d’Azur, ont déduit son existence du fait que les plus lointains parmi les objets connus du Système Solaire partagent tous à peu près la même orbite. Obs NiceLa planète aurait elle-même une orbite très allongée, qui l’amène 1.000 fois plus loin que la Terre du Soleil tous les 20.000 ans. Cependant, les astronomes américains n’ont pas pu déterminer où cette planète se trouverait actuellement sur son orbite.

Ici rentre en jeu Agnès Fienga, du laboratoire Géoazur, que  certain Turbiasques connaissent car elle était venue nous parler il y a deux ans des cycles climatiques liés aux oscillations de l’orbite de la Terre. Elle a analysé les mouvements de Saturne ces 12 dernières années, que l’on connait avec grande précision grâce à la sonde Cassini qui  tourne autour de cette planète depuis 2004.  Le mouvement de Saturne est assez précisément décrit par les calculs mathématiques qui prennent en compte les effets d’attraction des autres planètes connues du Système Solaire. Mais Agnès a montré que la précision des calculs augmenterait d’avantage si la nouvelle planète était actuellement à mi-chemin dans son mouvement d’éloignement du Soleil. Grâce à cette information, trouver cette planète pourrait être un peu plus facile qu’initialement prévu.

Quant à la deuxième nouvelle annoncée en préambule de cet article, il s’agit de la preuve de l’existence des ondes gravitationnelles annoncées par EINSTEIN, il y a 70 ans, jamais démontrée jusqu’ici et dont Alessandro vous parlera dans le prochain numéro de LTMVMag. Une découverte qui constitue une avancée scientifique majeure.

NOTRE « COUP DE COEUR »

DSC0568Dans notre numéro de Décembre, nous vous avons présenté le projet d’une jeune et dynamique turbiasque, Laura GIACCO qui se proposait de créer, avec Thomas, son compagnon, la première épicerie du département des Alpes-Maritimes  en « économie circulaire » avec des produits bios, locaux de préférence et en vrac,  pour éviter les emballages perdus. L’épicerie est ouverte, nous l’avons testée pour vous et nous avons été emballés ce qui est un comble pour une épicerie sans emballage!

DSC0769

DSC0779

Samedi 26 Mars, nous organisons un co-voiturage pour ceux qui souhaiteraient se rendre à Mouans-Sartoux pour tester cette formule inédite. Merci de prendre contact avec nous en nous indiquant si vous souhaitez être passager ou conducteur. Départ du village à 9h30.

DSC0786

DSC0767
Photos afp

TOUT AUGMENTE MA BONNE DAME ! TOUT AUGMENTE !

Sauf la population de La Turbie ! Souvenez-vous : DETRAS était une obligation légale puisque la population du village dépassait le seuil fatidique des 3500 habitants. Mensonge ! L’INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques), vient de publier ses chiffres: En 2011, la population du village était de 3239 habitants; en 2012, elle était de 3222 habitants, soit  17 de moins et en 2013, dernier recensement diffusé, la population avait encore diminué puisqu’elle n’était plus que de 3204 habitants, soit 35 habitants de moins qu’en 2011… Il semble bien que la population soit en diminution constante et non en augmentation. Et quoi qu’il en soit, nous nous éloignons chaque année du seuil des 3500 habitants qui impose la construction de logements sociaux. Ce qui ne supprime pas la nécessité évidente de loger les Turbiasques, comme nous l’avons dit et répété.

OUI au logement des Turbiasques, NON à DETRAS !

Recensement INSEE

 source Insee

LE P.L.U. NOUVEAU EST ARRIVE

En même temps ou presque que le beaujolais nouveau, mais nettement moins convivial… 117 pages peu digestes, que Séverine FAYE, Conseillère municipale du Groupe LTMV, a décryptées pour vous, en ne retenant que les dispositions essentielles. Quant à l’enquête d’utilité publique qui a été ouverte à ce sujet en Mairie, le moins que l’on puisse dire est qu’elle n’a pas été l’objet d’un grand succès populaire. Le Commissaire enquêteur, pendant ses permanences, a du trouver le temps un peu long. Il faut préciser aussi que ces enquêtes ne sont, selon nous, que des « alibis démocratiques ». En clair, il est demandé l’avis de la population, étant précisé que ces avis ne seront que consultatifs! Mais l’apparence de consultation démocratique est sauve !

couchersoleil
photo afp

Pour prendre connaissance du résumé de ces modifications qui impactent la commune et peut-être votre quartier, cliquez sur le lien suivant:

Continuer la lecture de LE P.L.U. NOUVEAU EST ARRIVE

BOOMERANG

TOM7455Il y a quelques semaines nous vous avons demandé d’apporter votre aide à la création innovante et bien dans l’air du temps d’une jeune turbiasque, Laura GIACCO, qui souhaitait ouvrir une épicerie en « économie circulaire », avec des produits bios, locaux de préférence et en vrac,  pour éviter les emballages perdus. TOM7460Si l’ouverture, prévue initialement pour fin Décembre, a connu un peu de retard, dû pour une large part à la complexité administrative à laquelle se heurte tout innovateur en France, ce temps a été mis à profit pour offrir aux futurs clients un cadre exceptionnel… qui donne envie d’acheter bio

Voici les dernières nouvelles que nous envoie Laura. (Photos Tom et Laura)

« En attendant les dernières autorisations nécessaires à l’ouverture, nous en profitons pour installer les premiers produits : une sélection de plus de 30 thés, café, tisanes et autres infusions, les épices et mélanges d’épices  qui apportent une belle touche de couleur, les huiles et vinaigres majoritairement locaux, 12 produits ménagers du quotidien dont savon noir, lessive . Ces produits sont certifié ecocert
Nous attendons encore les derniers éléments de la laveuse, toujours en cours de fabrication.

TOM7458

Nous ouvrirons nos portes durant la 3eme semaine de janvier avec une première sélection de produits. Nous vous ferons part de la date d’ouverture officielle très bientôt. Et un grand merci à tous ceux qui nous ont aidés ! » Laura G.

Botanique turbiasque

Une rencontre faite par Maggy PINCEMIN,  à  la Tête de Chien…

Photo Maggy PINCEMIN

L’inule visqueuse, une indigène pionnière qui ne fait de mal à personne et qui possède quelques propriétés médicinales voire même insecticides! Pour les perfectionnistes, c’est la  Dittrichia viscosa, une vivace de la famille des Astéracées.

Un arbre bien de chez nous, protégé car il se fait rare, dont on parle peu, bien que très présent dans notre vie quotidienne: le caroubier… Sa longévité peut atteindre… 5 siècles ! Dans l’Antiquité sa graine a servi d’unité de poids pour les pierres précieuses, en raison de sa grande régularité de poids: 0,20g environ, ce qui a donné naissance au carat ! La caroube offre beaucoup d’autres utilisations, en raison de sa forte teneur en sucre, en fibres, en oligo-éléments, en fer, en pectine… Présent dans la commune,  sa production annuelle est utilisée dans de nombreux domaines: l’alimentation, la pâtisserie, la pharmacie, la cosmétique entre autres. Et les plus anciens se souviendront sans doute de cette graine que l’on suçait comme un bonbon,en raison de son goût sucré.

Petit pot de miel…

C’est l’histoire d’un petit pot de miel acheté dans une grande surface voisine. Le pot est en verre transparent: c’est rassurant, c’est salubre, on voit le contenu. L’étiquette indique « miel crémeux » ce qui parle aux papilles. Il y a même le label vert AB. Et la mention « récolte artisanale ». Jusque là, tout va bien. Le producteur  est français, c’est la famille « XXX », avec un nom bien de chez nous, « apiculteur depuis 1920 ». En gros sur l’étiquette. Super: il faut soutenir les apiculteurs français. Surtout lorsqu’ils sont presque centenaires ! Et le mot « famille » fait partie du vocabulaire rassurant ! Je continue la lecture de l’étiquette: « Mis en pot dans les Pyrénées ». Ah! ça se gâte! Cela voudrait-il dire que le miel ne provient pas de ses ruches? Bingo! En tout petit « Mélange  de miels originaires et non originaires de l’Union Européenne ». Alors là, ça se gâte vraiment! Cela signifie que l’on ne connaît pas la proportion du mélange « UE/Non UE » et qu’une partie, plus ou moins importante du mélange, peut provenir de n’importe où sur la planète! Et quand on sait que la Chine exporte des milliers de tonnes d’un miel qui n’a jamais vu une abeille, même de loin, il y a quelques raisons de se poser des questions… (*)

En fait, deux acteurs fondamentaux interviennent dans la vente de ce produit: le professionnel du marketing qui a choisi le pot en verre, l’adjectif « crémeux », le mot « famille », le nom bien français de cette famille, l’ancienneté: « depuis 1920″, la précision  » récolte artisanale », la localisation « Pyrénées », région dont l’image rude d’authenticité rurale est légendaire… Bravo! Du bon, de l’excellent travail, car la fonction du marketing est de vous convaincre par un simple coup d’oeil, rapide, avec des arguments écrits en grosses lettres. Sans lecture approfondie.  Avec un code- couleurs correspondant au produit. Car chaque famille de produits possède son code-couleur destiné à  vous séduire au premier regard… Ah ! J’allais oublier le deuxième acteur fondamental dont j’ai parlé plus haut : c’est  VOUS ! VOUS, le client pressé de remplir son caddy qui n’a pas le temps de lire les étiquettes. C’est VOUS le complice du producteur-truqueur! Sans VOUS il n’existe plus !

(*) 30% des pots de miel importés en France sont trafiqués (« Que choisir » Mai 2014). La Chine est le premier exportateur mondial de miel (300.000 tonnes/an), alors que les abeilles se font de plus en plus rares en raison de la pollution! Pas de problème: la Chine fabrique du miel, avec « un assemblage artificiel de glucose et de fructose industriels, coloré avec du caramel et subtilement aromatisé » (« Vous êtes fous d’avaler ça » aux Editions FLAMMARION). Et si nous prenions le temps de lire les étiquettes? Il y va de notre santé!

Dernière minute

Photo afp

MARC MAGRO

Marc, médecin urgentiste, capitaine des Sapeurs-Pompiers, dont nous avions publié le portrait dans le N° 2 de ce magazine, devient un écrivain à succès: « Médecin d’urgence »  est en tête du Box- Office des livres numérisés français, devant celui de… Valérie TRIERWEILER et d’Alain JUPPE ! Joli succès ! Et son dernier ouvrage « Ils sont fous ces psys » est pressenti pour une adaptation télévisuelle ! Pendant l’été, Marc a, lui aussi,  fait le Tour de France… des salons du livre pour dédicacer ses bouquins! Monsieur MAGRO Père, que nous croisons régulièrement au village, peut être très fier de son fils Marc !

DETRAS… HELAS (Acte 1-Scène 3)

Au moment de publier ce numéro, un lecteur nous signale que le Bureau de vente du programme DETRAS, pardon de la villa AUGUSTA,  qui occupe  des emplacements de stationnement depuis le 1er Août, n’est toujours pas ouvert au public… Deux mois d’entrave inutile au stationnement alors qu’en attendant l’ouverture effective du bureau, une simple affiche commerciale eut suffi…

DERNIERE MINUTE

Le drame que vivent les populations azuréennes touchées par les inondations suscite une émotion légitime et un énorme élan de solidarité. Encore faut-il que les aides apportées répondent aux attentes réelles des sinistrés. Notre Association « La Turbie, mon village », a choisi d’offrir, dans un premier temps,  des services plutôt que des produits. C’est ainsi que, dès demain Jeudi 8 Octobre, l’un de nos équipiers, électricien de métier, sera à BIOT, pour proposer ses services, bénévoles bien évidemment, aux familles qui lui seront désignées par les services municipaux.

NANO à GATTIERES

DSC0224 NANO, ( cf. LTMV Mag du mois de Mai 2015), nous invitait à un vernissage, le 14 Août à GATTIERES où ses sculptures étaient exposées aux côtés des peintures de Catherine SALET

DSC0201Toiles de Catherine SALET, marbres, mais aussi bronzes de Nano étaient parfaitement mis en valeur dans le lumineux Espace culturel de la commune. Une occasion de plus d’admirer l’incroyable talent de ce surdoué de la sculpture qu’est NANO. Et une occasion de plus de regretter que La Turbie ne prenne pas la mesure de l’exceptionnelle qualité de ces oeuvres en taille directe, sans épure ou dessin préalables. 

DSC0204

DSC0213A gauche, Siddartha en marbre faisant face à lui-même, en bronze. Le blanc et le noir se complètent. Le Ying et le  Yang en quelque sorte. (Siddartha, autre nom du moine errant Bouddha au Vème siècle avant notre ère)

DSC0198

DSC0233